VIDEO. «Snatch»: Dix-sept ans après le film, de nouvelles images de la série

SERIE Une première saison de 10 épisodes mettra en scène les aventures des petites frappes britanniques, dont un personnage joué par Rupert Grint, le Ron de «Harry Potter»…

20 Minutes avec agence

— 

Albert (Luke Pasqualino), Billy (Lucien Laviscount) et Charlie (Rupert Grint) dans la première saison de «Snatch», diffusée sur la plateforme de streaming Cackle, à partir du 16 mars 2017 / Capture d'écran - YouTube
Albert (Luke Pasqualino), Billy (Lucien Laviscount) et Charlie (Rupert Grint) dans la première saison de «Snatch», diffusée sur la plateforme de streaming Cackle, à partir du 16 mars 2017 / Capture d'écran - YouTube — Crackle

Après les premières images rendues publiques il y a deux mois, la première bande-annonce officielle de la série Snatch est disponible sur YouTube depuis le 27 févrie. Dix-sept ans après la sortie du long-métrage réalisé par Guy Ritchie, les aventures survoltées des petits voyous britanniques continuent dans un format différent.

Rupert Grint, Luke Pasqualino et Ed Westwik

Les malfrats, rajeunis pour l’occasion, apparaîtront dans une première saison de 10 épisodes pour commencer. Cette série sera diffusée sur la plateforme de streaming Cackle à partir du 16 mars, rapporte Konbini.

On y retrouvera des visages connus venus du petit et du grand écran. Avec, en tête, Rupert Grint, qui jouait le rôle de Ron Weasley dans la saga cinématographie des Harry Potter. Mais aussi Luke Pasqualino, vu dans Skins, et Ed Westwik, le Chuck de Gossip Girl.

>> A lire aussi : «Moonwalkers»: Le retour délirant du Ron d'Harry Potter en manager junky

Accent londonien, vannes et braquages

La bande-annonce de deux minutes donne tout de suite le ton. Les personnages, basés sur les protagonistes de l’œuvre de Guy Ritchie, partagent avec leurs aînés du long-métrage un même accent à couper au couteau, un sens de la repartie à toute épreuve et un goût pour les braquages loufoques, hauts en couleur et en déguisements.

Le rythme résolument « speed » de la mise en scène et la musique archi présente ne devraient pas non plus décevoir les fans du film sorti en 2000.

>> A lire aussi : Guy Ritchie devrait réaliser « Aladdin »