VIDEO. M6 fête ses 30 ans: Séries américaines, cuisine, téléréalité... Les six ingrédients du succès

ANNIVERSAIRE Ce mardi, l'ex « petite chaîne qui monte » soufflera en prime time sa 30e bougie…

Clio Weickert

— 

M6 souffle ses trente bougies
M6 souffle ses trente bougies — M6

La « petite chaîne qui monte » a bien grandi. Il y a trente ans, en mars 1987, naissait M6 (« Métropole 6 » au tout début). Un événement que la chaîne célébrera ce mardi soir à partir de 20 h 55 lors d’une soirée exceptionnelle présentée par Karine Le Marchand et Stéphane Plaza, mixant sketchs inédits et moments cultes. A cette occasion, 20 Minutes revient sur les six ingrédients qui ont fait de « la petite chaîne qui monte », l’un des poids lourds du PAF.

>> A lire aussi: «La contrainte nous a poussés à être créatifs», explique le directeur de M6

La flopée de séries américaines

Fut une époque où les Samedi fantastiques (idem pour la Trilogie) étaient quasi incontournables, tout comme les débriefings du dernier épisode de X-Files, des Contes de la crypte ou d’Au-delà du réel le lundi. Car pendant de longues années, M6 s’est notamment illustrée par sa programmation de séries TV toutes plus cool les unes que les autres, de Buffy à Charmed, Ally McBeal, Nip-Tuck ou encore Sex and the city. Sans oublier bien entendu, la plus culte d’entre elles : La petite maison dans la prairie.

Testez votre culture M6 en retrouvant à quelles séries appartiennent ces génériques :

Pionnière en téléréalité

Le 26 avril 2001, M6 entrait dans l’histoire de la télévision française. Pour la première fois dans l’hexagone, la chaîne diffusaitLoft Story, la « maman » de tous les programmes de téléréalité en France. Et grâce à Loana, Steevy et Jean-Edouard, M6 s’est offert un beau scandale (la « télé-poubelle »), mais aussi de belles audiences, plus de 7 millions de téléspectateurs lors de la finale le 5 juillet 2001. Véritable pionnière du genre en France, M6 ne s’est pas arrêtée là, et ont suivi Bachelor : Gentleman célibataire, Opération séduction aux Caraïbes, Les Colocataires, L’Amour est dans le pré, ou encore Mariés au premier regard plus récemment.

Passion cuisine

Que serait M6 sans la cuisine ? Ou peut-être est-ce l’inverse ? L’histoire a débuté avec Oui chef ! en 2005, puis ce fut au tour d’Un dîner presque parfait qui durant six années (de 2008 à 2 014), régala la chaîne, mêlant savamment compète et recettes. Puis débarqua l’inégalable concours culinaire Top Chef, actuellement à sa 8e saison, qui réussit notamment à pulvériser son concurrent TF1 Masterchef. Et l’aventure gourmande ne s’est pas arrêtée là, la chaîne a lancé avec succès Le meilleur pâtissier côté sucré (et ses déclinaisons avec des célébrités), ainsi que l’adaptation du format britannique Cauchemar en cuisine avec Philippe Etchebest.

>> A lire aussi: >> A lire aussi: On a testé la redoutable épreuve de la boîte noire de «Top Chef» (et ça craint vraiment)

Passion immobilier

Autre poule aux œufs d’or de M6 : la maison. Si Valérie Damidot a révolutionné le monde de la déco avec D & CO (en hebdo et en prime), Stéphane Plaza a quant à lui bouleversé le secteur de l’immobilier avec Recherche appartement ou maison, Maison à vendre, Ma maison est la plus originale de France, Chasseurs d’appart'… Quand on aime, on ne compte pas. Et puis maintenant, tout le monde sait en quoi consiste le « marouflage ».

L’empire du coaching

En trente ans, la chaîne s’est également imposée comme une pro du coaching : pour élever ses enfants avec Super Nanny (de 2004 à 2010), devenir une fée du logis avec C’est du propre, éveiller des vocations grâce à Popstars et Nouvelle Star, à accepter ses rondeurs avec Belle toute nue… Sans oublier bien entendu l’irremplaçable Cristina Cordula et son Nouveau look pour une nouvelle vie ou encore Les Reines du shopping. En un mot : « magnifaik ».

L’info choc

Enfin, n’oublions pas non plus que M6 a également bougé les lignes côté info. Adoptant les partis pris du spectaculaire, voir du sensationnalisme, la chaîne a imposé une patte bien à elle, notamment grâce à Enquête exclusive. « Femmes libérées : cougars, amour, sexe et arnaques », « Des quartiers chauds aux quartiers chics : l’étonnant destin des transsexuels thaïlandais », ou encore « Dictature, paranoïa, famine : bienvenue en Corée du Nord », un traitement de l"info souvent imité, jamais égalé.

>> A lire aussi: Reportage, adrénaline et «homme qui marche», la recette du succès