«Les Marseillais South America» en phase avec leurs fans: «Ils étaient comme nous à la base»

TELEREALITE Les fans des «Marseillais South America» ne sont pas étrangers au succès du lancement de leur émission préférée...

Claire Barrois
— 
Angélique et la Marseillaise Jessica, lors de l'avant-première des Marseillais, le 21 février.
Angélique et la Marseillaise Jessica, lors de l'avant-première des Marseillais, le 21 février. — A. Cuisinier / 20 Minutes
Les «Marseillais» en séance de dédicace après l'avant-première des «Marseillais South America», le 21 février.

Ils étaient cinq cents à l’avant-première de l’émission, le 21 février dans un cinéma des Champs Elysées. Eux, ce sont les grands fans des Marseillais, que 20 Minutes a rencontrés pour anticiper les futurs scores astronomiques des Marseillais South America, avec 1,5 million de vues en preview sur 6play et 1 million de téléspectateurs sur W9 lundi soir.

 

Ils ont entre 20 et 25 ans, sont souvent étudiants… Les fans des Marseillais présents à l’avant-première de la saison en Amérique du Sud ont pas mal de points communs. Leur premier, c’est que tous ceux que nous avons rencontrés ne se reconnaissent pas comme des « fans ». « Bon, ça va, c’est pas des stars non plus », souligne une jeune femme dans la queue pour les dédicaces et selfies. Mais alors pourquoi croisent-ils une foule hystérique partout où ils vont ? « Ce qui me plaît, c’est de me dire qu’ils étaient comme nous à la base », analyse Léa, 23 ans.

Vie de groupe et humour

« C’est un groupe qui avance d’année en année, une bande de potes qui le sont vraiment dans la vie, affirme Florence Fayard, productrice de l’émission. Il y a une continuité entre leur vie sur les tournages et dans la réalité. » Et pour peu qu’on suive cette bande depuis plusieurs saisons, on a l’impression que c’est la sienne.

Ce soir sur w9 a 18h55 les Marseillais south America on vous attend nombreux pour le 1er épisode ❤😘#lmsa

A post shared by Les Marseillais (@jessica_thivenin) on

Allister, un Grenoblois de 21 ans, qui n’a raté que la première saison, se sent plus proche de Julien avec son gimmick « très très tchatcheur » et de son meilleur pote Kevin aka le « jaguar » : « Quand on regarde les épisodes, on se dit que si on les rencontrait, on passerait un bon moment avec eux. »

Julien et la «fan» Angélique, à l'avant-première, le 21 février.

Leurs délires, ils les partagent depuis presque cinq ans avec leurs téléspectateurs. Les bagarres aussi. « Je les suis depuis le tout début, explique Angélique, 25 ans, mère au foyer. Depuis le temps, je connais toutes leurs embrouilles, leurs caractères. Jessica est une belette. Elle aime bien aller fouiner, tout savoir, tout rapporter. » La jeune femme regarde Les Marseillais en replay avec son mari et avoue qu'« entre les saisons, ils [lui] manquent ».

Et dans la salle, lors de la projection, ils étaient cinq cents à hurler « le jaguaaaaaaaar » dès que Kevin apparaissait à l’écran ou à se mettre à rire lorsque Julien et Paga, les deux anciens de la bande, infidèles cette saison, regardaient d’un peu trop près les petites nouvelles de la maison. « Au fil du temps, je me suis attachée à eux », reconnaît Léa, qui a remporté son ticket d’entrée sur la page Facebook de l’émission.

Naturel et proximité

Si le public aime autant ces candidats de téléréalité, c’est parce qu’ils leur ressemblent et ne surjouent pas lorsqu’ils sont filmés. « On s’inscrit dans leur réalité, confirme Florence Fayard de Banijay. Jessica a intégré le programme parce qu’elle était en couple avec Julien. Elle a conquis sa place dans le groupe et a continué l’émission. Elle est ensuite restée célibataire plusieurs saisons sans qu’on la pousse à se remettre en couple. Les choses qui ne sont pas naturelles se voient à l’écran. »

Cécilia avec ses dédicaces, lors de l'avant-première, le 21 février.

Et après la projection, les candidats sont aussi sympathiques qu’à l’écran, multipliant les selfies et les dédicaces pour tous ceux qui ont fait le déplacement. Ils sont aussi là pour faire le spectacle, hurlant « Fratééééééé, dépêche toiiiiiiiii » à Julien qui prend du temps en bout de table et bloque la file de fans pourtant patients. Evidemment, chacun d’entre eux aura droit à son petit mot et à sa photo, comme Cécilia, qui a fait la queue par principe, « même si je ne suis pas vraiment fan ». En somme, les Marseillais et leurs téléspectateurs ne sont qu’une énorme bande de potes.