«Le Divan» : Patrick Poivre d’Arvor confie avoir pensé au suicide après la mort de sa fille

PEOPLE Après la mort de trois de ses enfants en 20 ans, le journaliste a expliqué avoir eu des difficultés à faire face…

20 Minutes avec agence
— 
Patrick Poivre d'Arvor le 30 août 2015.
Patrick Poivre d'Arvor le 30 août 2015. — SIPA

Invité de Marc-Olivier Fogiel dans Le Divan, diffusé ce mardi soir sur France 3, Patrick Poivre d’Arvor a confié avoir déjà envisagé de se suicider. Le journaliste a évoqué les difficultés rencontrées au moment de la mort à l’âge de 19 ans de sa fille Solenn, en janvier 1995, mais également lors du décès de deux autres de ses enfants.

Souffrant d’anorexie mentale, la fille du journaliste avait mis fin à ses jours en se jetant sous une rame de métro. Celui qui rejoindra prochainement la rédaction de CNews a également perdu un nouveau-né victime du syndrome de la mort subite du nourrisson en 1975 et un bébé venu au monde mort-né en 1980.



« C’est tellement injuste »

« C’est tellement injuste, c’est tellement peu dans l’univers des choses que les cadets partent avant les aînés. C’est tellement dégueulasse », s’est emporté le journaliste sur le plateau de France 3.

Patrick Poivre d’Arvor avait également été très choqué du contexte dans lequel s’étaient déroulées les funérailles de sa fille en Bretagne. Venus en nombre, les photographes avaient dû être tenus à l’écart de la cérémonie. Et le présentateur du journal télévisé de l’époque s’était ensuite vu reprocher d’avoir été présent à son poste le soir même.

Face à une telle situation, la star de l’information a donc pensé à se donner la mort. « Comme d’autres, c’est arrivé bien sûr. D’arri­ver jusqu’à vouloir se supprimer, mais ce sont des choses qui arrivent à d’autres. Au fond, ce qui compte, c’est quand même de pouvoir se dire que hop, au dernier moment on a la tête hors de l’eau. En tout cas, la bouche hors de l’eau », a expliqué le journaliste.