«Ennemi public», la nouvelle série belge de TF1 démarre timidement

AUDIENCES Pour son premier épisode, la nouvelle série inspirée de l’affaire Dutroux s’est hissée en tête des audiences sans faire le carton espéré…

P.F.
— 
«Ennemi public», série belge diffusée sur TF1 et librement inspirée de l'affaire Dutroux
«Ennemi public», série belge diffusée sur TF1 et librement inspirée de l'affaire Dutroux — DR

Pour son lancement, Ennemi Public a rassemblé 4,2 millions de téléspectateurs en moyenne jusqu’à 23 h 10, selon Médiamétrie. Les deux premiers épisodes inédits de la série belge librement inspirée de l’affaire Marc Dutroux ont atteint 18,5 % de part de marché et se sont hissés en tête des audiences devant A l’état sauvage sur M6 (16,5 %) et Castle sur France 2 (11,5 %).

>> A lire aussi : Front national: Karine Le Marchand demande à être retirée d'un tract de Marine Le Pen

Ennemi public, un polar haletant 

Un démarrage honnête pour ce polar wallon qui raconte l’histoire d’une bourgade des Ardennes qui ne dort plus sur ses deux oreilles depuis que Guy Béranger, un tueur d’enfant en liberté conditionnelle, a rejoint la communauté de moines d’une abbaye voisine, même si TF1, qui mise beaucoup sur cette nouvelle série, espérait certainement un encore meilleur départ.

Après la série La Trêve, diffusée sur France 2 en septembre dernier, Ennemi Public est la deuxième série belge à faire son apparition en prime time en France. Ces thrillers noirs aux héros tourmentés devraient prochainement être suivis par deux autres productions belges : Beau Séjour et Unité 42 qui seront respectivement diffusées sur Arte et France 2 en 2017.