Front national: Karine Le Marchand demande à être retirée d'un tract de Marine Le Pen

POLITIQUE Le tract est destiné à présenter Marine Le Pen de manière «intime»...

20 Minutes avec AFP
— 
Karine Le Marchand anime «Une ambition intime» sur M6.
Karine Le Marchand anime «Une ambition intime» sur M6. — PIERRE OLIVIER/M6

Karine Le Marchand voit rouge. L’animatrice de télévision a réclamé samedi à Marine Le Pen de retirer d’un tract une photo où elle apparaît avec la candidate frontiste, tirée de l’émission d’interviews politiques Une ambition intime qu’elle anime sur M6.

« Cette photo issue de mon émission a été éditée sur vos tracts @MLP_officiel sans mon autorisation. Merci de La retirer immédiatement », a écrit Karine Le Marchand sur son compte Twitter.

La photo représente les deux femmes assises dans des fauteuils, trinquant au vin blanc lors de l’émission de M6 à laquelle a participé Marine Le Pen. En dessous figure une déclaration de la candidate : « Si je dois être critiquée, que je le sois sur des éléments avérés et non sur des mensonges ». « Très réticente à exposer sa vie privée, Marine a accepté de participer à l’émission « ambition intime » avec la volonté d’être mieux connue (…). Avant d’élire un responsable porteur d’un projet politique, on élit une personne », est-il aussi écrit.

Le tract, un « quatre pages » est destiné à présenter Marine Le Pen de manière « intime ». Il est distribué à l’occasion des « Assises présidentielles » de la candidate qui marquent le lancement officiel de sa campagne et qui se déroulent ce week-end à Lyon.

La candidate à la présidentielle y vante aussi sa « sensibilité féminine » qui « l’amène à mieux percevoir l’injustice », en se décrivant comme « une femme libre qui agit sans complexe dans un monde d’hommes ». « Une femme porte un regard particulier sur la vie », affirme-t-elle également dans ce tract du FN.


Le document montre également une photo de la candidate avec un de ses bébés, et une autre avec ses soeurs Yann et Marie-Caroline, les deux autres filles de Jean-Marie Le Pen, absent du document.