Guéri, Pierre Ménès annonce son retour à la télévision au printemps

TELEVISION L’ancien journaliste sportif a annoncé, mercredi, sur son compte Twitter son retour à la télévision au printemps...

Manon Aublanc

— 

Pierre Ménès répond à ses détracteurs à l'occasion d'un chat organisé par 20 Minutes, le 29 septembre 2014.
Pierre Ménès répond à ses détracteurs à l'occasion d'un chat organisé par 20 Minutes, le 29 septembre 2014. — capture d'écran 20 minutes

Opéré d’une double greffe du rein et du foie en décembre 2016, Pierre Ménès a annoncé mercredi sur son compte Twitter qu’il allait « beaucoup mieux ». Le journaliste de 53 ans a également indiqué qu’il serait de retour sur le plateau du Canal Football Club au printemps, « d’ici mars-avril ».

L’animateur semble avoir hâte de retrouver les plateaux télé et l’émission de Canal +, qu’il animait auparavant. Il a expliqué au site Yahoo Sport qu’il souffrait de ne pas être à l’antenne : « Ça dure depuis septembre, c’est long. C’est mon métier, c’est ma vie, c’est ma passion. C’est tout ce qui me fait avancer. C’est même vital […] Le jour où je serai de nouveau sur le plateau, j’aurais vraiment la sensation de revivre. ».

>> A lire aussi : «J’étais en danger de mort, il me restait une semaine à vivre», Pierre Ménès évoque sa double greffe

Une longue convalescence

Pierre Ménès, sorti de l’hôpital début janvier, dit aller mieux. Mais pour l’animateur, il reste encore quelques mois de convalescence avant de pouvoir revenir sur les écrans : « Maintenant, il faut que je réapprenne à marcher, ce que je ne faisais plus depuis des mois parce que j’étais devenu un légume », a expliqué le journaliste sportif dans une interview accordée à Europe 1 au début de l’année 2017.

>> A lire aussi : Télévision : Pierre Ménès a bénéficié d’un don d’organe… Sa compagne raconte ses mois de « souffrance »

L’opération a été vitale : « Si je n’avais pas été greffé le 12 décembre, je pense que je serais mort aujourd’hui », confiait Pierre Ménès dans cette même interview. Et les téléspectateurs risquent de le trouver changer : en six mois, le journaliste sportif a perdu plus de 40 kilos.