VIDEO. Les échanges entre Gilbert Collard et Laurence Ferrari très gênants dans «Punchline»

MALAISE Dimanche 22 janvier, Gilbert Collard a apostrophé Laurence Ferrari à plusieurs reprises dans «Punchline»...

Claire Barrois

— 

Gilbert Collard juste avant que Laurence  Ferrari lui dise «inutile de monter le ton».
Gilbert Collard juste avant que Laurence Ferrari lui dise «inutile de monter le ton». — Capture d'écran / C8

« Votre voix médiatique est tout à fait compatible avec les aéroports. » Cette phrase lancée à Laurence Ferrari dans la bien nommée émission Punchline (à partir de 40' sur la vidéo ci-dessous) ce dimanche, n’est que l’une des attaques de Gilbert Collard contre la journaliste. Et pas la meilleure, comme elle le lui a fait remarquer : « Quelle insulte ! Franchement, ce n’est pas de votre niveau ces attaques machistes. »

Laurence Ferrari malmenée

Outre cette phrase sexiste, le président du comité de soutien de Marine Le Pen a interrogé Laurence Ferrari sur la date de la Commune. Déstabilisée, la journaliste a demandé à Gilbert Collard de donner lui-même la réponse en voulant rester dans son rôle d’intervieweuse. Ce qu’il a fait en se trompant, affirmant que la Commune avait eu lieu en 1870 alors qu’elle s’étend de mars à mai 1871.

L’avocat a également poussé Laurence Ferrari dans ses retranchements au sujet de l’Otan, la laissant hébétée alors qu’il lui demandait de quoi l’organisation nous protégeait. Il a conclu l’interview en lui disant : « Que c’est bien d’être bien questionné. Même quand on est bête on en devient intelligent. » Une phrase incomprise par Laurence Ferrari, visiblement lessivée par la joute verbale avec l’homme politique qui lui a répondu : « Vous terminez par une insulte ? »