«Homeland», «The OA», «Stranger Things», les parades pour parler des séries qu’on n'a pas vues

SERIES Les conseils et les meilleures répliques pour ne pas quitter la table ou la machine à café même si on n’a jamais vu un épisode de « The OA », la dernière saison de « Game of Thrones » ou le final de « Westworld »…  

Anne Demoulin, avec la team Séries de «20 Minutes»

— 

Pas la peine d'avoir vu une série pour avoir des arguments, ce n'est pas Arya Stark  (Maisie Williams) dans «Game of Thrones» qui vous contredira !
Pas la peine d'avoir vu une série pour avoir des arguments, ce n'est pas Arya Stark (Maisie Williams) dans «Game of Thrones» qui vous contredira ! — Macall B. Polay/AP/SIPA

Vous avez soupé tout l’automne des débats de vos amis pour savoir qui était « l’homme en noir » dans Westworld sans moufter. Lorsqu’un de vos collègues s’est exclamé à la machine à café : « J’ai encore fait le même rêve », et que tout le monde s’est mis à encenser The OA, vous êtes resté, une fois encore, muet. Si certains – probablement des chômeurs, des célibataires sans enfants, des gens qui n’ont pas d’amis – engloutissent les saisons comme le saucisson, vous vous sentez complètement dépassé.

Il faut dire que depuis Lost, vous ne comprenez plus l’intérêt de suivre 6 saisons sur le crash d’un avion, alors qu’on a tous vu que ça finissait mal ! Vous venez tout juste de boucler la saison 3 d’Homeland alors que la saison 6 débarque ce mardi sur Canal + Séries. Pour ne plus rester à l’écart quand sont prononcés ces quelques mots : « T’as vu le dernier épisode de… ? », la team Séries de 20 Minutes vous explique comment parler des séries que vous n’avez pas vues.

Assumer

Ne dites jamais « J’ai pas le temps ! » ou « J’attends que ça sorte en DVD » pour vous justifier de ne pas avoir vu telle ou telle série, au risque de perdre toute crédibilité devant le serie addict. Appliquer le conseil de la reine Victoria :  « Never explain, never complain ». Pour ne pas passer pour un has been déconnecté, il faut apprendre à parler des séries que vous n’avez jamais vues. Une posture malhonnête ? Que celui qui n’a jamais cité, parlé ou discuté de l’œuvre de Proust sans avoir lu l’intégralité (ou la moindre ligne) d’A la recherche du temps perdu de Proust nous jette le premier caillou.

S’informer

Pierre Bayard, auteur en 2007 d’un essai polémique : Comment parler des livres que l’on n’a pas lus (Éditions de Minuit) développe la thèse qu’il existe une multitude de façons de lire. « Il y a le trajet, communément enseigné, qui consiste à lire un livre de la première à la dernière page, mais il y a d’autres chemins : le parcours rapide, le feuilletage, le livre qu’on commence et qu’on ne finit pas… », défendait-il au moment de la sortie de l’ouvrage. « Il ne faut pas être esclave de la lecture littérale d’un livre », disait Roland Barthes (que Pierre Bayard a lu, mais oublié, ou n’a pas lu, mais lu quand même ?) Sa thèse sur les livres fonctionne sur les séries. Votre savoir sur les séries est variable : il y a celles que vous ne connaissez absolument pas, celles dont vous avez entendu parler, celles dont vous avez regardé un ou deux épisodes, celles que vous avez suivies, puis arrêtées, etc. Pour pouvoir parler d’une série sans l’avoir vu, il faut simplement connaître la question, le thème, le sujet fondamental abordé par cette dernière. La lecture d’une critique, d’un article, d’un résumé sur Wikipédia ou le visionnage d’une bande-annonce peut suffire à tenir un discours adéquat.

Disserter

Lorsqu’on discute d’une série, elle n’est jamais l’enjeu réel de la discussion. On parle à une audience donnée qu’il s’agit de satisfaire, en fonction d’attentes qui souvent n’ont que peu à voir avec le contenu de la série. Parler d’une série tient moins du visionnage de celle-ci que de la qualité du discours qu’elle provoque. Disserter sur la nudité des personnages féminins de Game of Thrones, et enchaîner sur la condition des actrices à Hollywood, voire celle de la femme en général, peut engendrer un débat plus captivant que d’énumérer les faits de guerre de Jon Snow, non ?

Extrapoler

Les séries, comme les livres, forment un ensemble. Pour parler d’une série qu’on n’a pas vue, il faut s’intéresser aux croisements, aux correspondances entre les œuvres, ce que les chercheurs appellent l’intertextualité. Si vous avez lu des œuvres de science-fiction d’Asimov ou vu Real Humans, série suédoise mettant en scène des robots humanoïdes, il sera tout à fait possible d’avoir une fascinante conversation avec un fan de Westworld, sur les relations entre robots et humains. Il est donc tout à fait possible d’avoir un échange passionnant à propos d’une série que vous n’avez pas suivi, et peut être même, avec quelqu’un qui ne l’a pas vue non plus !

Pour vous exercer avec l’art de parler d’une série que vous n’avez pas vu, voici quelques répliques pour briller en société autour des 10 séries du moment.

« Homeland » (La saison 6 débarque ce mardi sur Canal + Séries)

1. La réplique qui vous sauvera de toutes les situations : « Au début, Homeland, c’était l’antidote à 24 heures chrono, aujourd’hui, Carrie marche dans les pas de Jack Bauer. »

2. Celle pour lancer le débat et laisser ceux qui l’ont vu s’entre-tuer : « Qu’est-ce que Carrie fait encore dans Homeland depuis son départ de la CIA ? »

3. Celle pour clore le débat et avoir la paix : « La série aurait dû s’arrêter à la mort de Brody. »

« Game of Thrones » (les 7 épisodes de la saison 7 seront diffusés cet été sur HBO)

1. « Game of Thrones, c’est Tolkien chez Les Borgias. »

2. « Jon Snow n’aurait jamais dû ressusciter… »

3. « Daenerys est la demi-sœur de Tyrion, ça crève les yeux ! »

« Le bureau des légendes » (Une création originale de Canal +)

1. « De toute façon, tout est pompé sur Homeland. »

2. « Le rôle de Marina Loiseau est insupportable, non ? »

3. « J’ai connu un mec qui a travaillé à la DGSE… (Et inventez n’importe quoi !) »

« The OA » (Le dernier hit de Netflix)

1. « Le récit de Prairie, c’est le Nouveau Testament des années 2010, le chemin de croix en mode thriller et les paraboles en mode New Age. »

2. « Mais les livres sous le lit, ça pose question, non ? »

3. « La série ne parle que de la croyance, ce à quoi l’on décide de croire ou ne pas croire, ce que l’on veut croire ou non. Croyez donc ce que vous voulez. »

« Strangers Things » (La sensation de l’été sur Netflix)

1. « Un peu de Goonies, d’ E.T., de Poltergeist, de Stephen King et d’Alice au pays des merveilles, Netflix tenait un succès assuré »

2. « Avec la brèche, les deux mondes pourraient évoluer indépendamment l’un de l’autre, non ? »

3. « Strangers Things, c’est juste un long épisode de X-Files qui joue à fond la carte de la nostalgie des années 1980 »

« Westworld » (La série phare de la rentrée US 2016 sur HBO)

1. « Westworld a tout de Lost, les lignes temporelles entrecroisées, les références shakespeariennes, le fait que Dolores lit exactement le même passage d’Alice au pays des merveilles que Jack Shephard. »

2. « Westworld ne ressemble pas du tout à Lost, c’est le préquel spirituel à la trilogie Matrix. »

3. « Westworld ne parle que de psychanalyse mais l’approche de la bicaméralité de Dolan est trop simpliste. » ou encore : « Je préfère Real Humans »

« The Leftovers » (La saison 3 est attendue au printemps sur HBO)

 

1. « C’est quand même encore plus foiré que Lost, non ? »

2. « Qu’est-il arrivé aux 2 % de gens qui ont disparu ? »

3. « Evidemment que c’est la meilleure série de 2016 mais me dis pas que t’as pas vu The OA depuis ? (Prier pour que la personne n’ait pas vu The OA. Sinon, la relancer sur Lost). »

« The Office » (La série permet de discuter de « Parks and Recreation » diffusée sur Canal + Séries)

1. « Rares sont les séries à avoir aussi bien dépeint la vie au bureau, sauf peut-être Mad Men »

2. « Ça ne vaut plus le coup après le départ de Steve Carell en fin de saison 7, on est d’accord ? »

3. « Oui. Tu dis ça parce que t’as pas vu la version UK ? (ou US, si on vous vend la version UK) »

« The Walking Dead » (La saison 7 en cours sur HBO ennuie les fans)

1. « Quand je m’ennuie, je m’amuse à repérer les références à Breaking Bad. »

2. « Quand est-ce que ça commence ? »

3. « Je ne suis plus depuis la saison 3. Walking Dead, c’est comme un porno, quand tu en as vu un épisode, tu les as tous vus »

« Vikings » (La saison 4 est en cours de diffusion sur History)

1. « Du sang, des intrigues et du cul. En fait, c’est Rome avec des barbus. »

2. « Ragnar n’aurait jamais dû mourir, non ? »

3. « Que ceux qui ne regardent cette série que pour Lagertha lèvent la main… »

« Sherlock » (Le second épisode de la saison 4 a scotché les fans devant la BBC outre-Manche)

1. « Ce Sherlock moderne est tout à fait raccord avec l’excentrique, asocial, misogyne et surdoué des livres de Doyle. »

2. « Avec “The other one”, la BBC ne respecte plus la mythologie, non ? »

3. « Élémentaire, mon cher Watson ! »