«Folle Amanda» et le retour «d'Au théâtre ce soir»: «Kitsch» et «feel good» frappent les trois coups sur TF1

THÉÂTRE C’est en dépoussiérant des formules éculées que TF1 pourrait moderniser sa grille…

Clio Weickert

— 

Arielle Dombasle et Michèle Bernier joueront dans «Folle Amanda» en direct sur TF1
Arielle Dombasle et Michèle Bernier joueront dans «Folle Amanda» en direct sur TF1 — © PASCAL ITO / DR

Alors que les téléspectateurs ne l’avaient pas vu depuis 1986, TF1 ressuscite Au théâtre ce soir, ce samedi à 20h55, en prime time et en direct. Au programme ? Folle Amanda, une pièce écrite par Pierre Barillet et Jean-Pierre Grédy pour Jacqueline Maillan, présentée pour la première fois en 1974 dans… Au théâtre ce soir. Soit pour TF1, ni plus ni moins qu’une « soirée événement », et l’occas' de souffler les 50 bougies du programme ( à quelques mois près). Folle Amanda, Au théâtre ce soir, Jacqueline Maillan… Ça ne sonne pas trop XXIe siècle tout ça… Programmation de papy ou parti pris vintage ?

>> A lire aussi: «Django Unchained» censuré?... Pourquoi TF1 n'a pas diffusé la version cinéma du film

Nostalgie, quand tu nous tiens…

Hormis des spectacles d’humoristes ou des concerts, TF1 n’avait pas diffusé de théâtre depuis 2011, lors de la dernière représentation de La Cage aux Folles avec Christian Clavier et Didier Bourdon. « C’est intéressant parce que ce n’est pas vraiment une nouvelle tendance, analyse Aliette De Villeneuve, responsable du pôle marketing des programmes au sein de NPA Conseil, France Télévisions a notamment diffusé 11 pièces en 2016 sur France 2 ». C’est ce qu’on appelle avoir un train de retard, non ?

Pas vraiment. « Ils ont peut-être trouvé une bonne occasion de remettre un programme oublié au goût du jour, explique Aliette de Villeneuve, et c’est aussi une manière de montrer qu’on diversifie ses genres, et qu’on est présent sur la culture ». En parlant de culture… celle d’un temps que les moins de 40 ans ne peuvent pas connaître en l’occurrence… Un brin ringard, non ? « Plutôt nostalgique, nuance-t-elle, ça marche toujours en télévision ».

Du neuf avec du vieux

Et pour ce qui est de la nostalgie, les fans des 70’s vont être servis. Car pour la renaissance d’Au théâtre ce soir, TF1 a porté son choix sur Folle Amanda, comédie emblématique de cette décennie. Ladite Amanda est une ancienne chanteuse excentrique et désargentée qui entreprend d’écrire ses mémoires, contre le gré de son ex-mari ministre. Une pièce que producteur et metteur en scène ont décidé de faire revivre « dans l’esprit de l’époque », dans son jus ou presque. Si vous êtes allergiques au kitsch, aux plumes, à l’orange et aux paillettes, mieux vaut passer votre chemin.

Au casting, les téléspectateurs retrouveront Michèle Bernier, Arielle Dombasle ou encore Patrick Braoudé. Côté texte, quelques coupes ont été effectuées pour dépoussiérer l’ensemble, mais aucune scène n’a été supprimée. Enfin, cerise sur le gâteau pour ceux qui ne juraient que par Au théâtre ce soir, les acteurs énonceront à la fin de la pièce la célèbre tirade « les décors sont de… et les costumes de… ». C’est dans les vieux pots qu’on fait les meilleures confitures, comme on dit.

Un remède anti-déprime ?

Folle Amanda sur TF1, un truc de baby boomers ? A voir… « On a besoin de personnages solaires et enthousiastes, et cette folle Amanda l’est ! » estime Michèle Bernier, la relève de Jacqueline Maillan dans le rôle de la chanteuse. « Ce sont des personnages qu’on n’écrit plus, qu’on ne voit plus, regrette la comédienne. On n’ose plus parler comme ça aujourd’hui, on est tellement inquiets de notre avenir, de celui de nos enfants, tout est tellement carré, serré, sérieux… »

« C’est une pièce qui est très feel good, ajoute Matthieu Grelier, directeur adjoint des programmes de flux de TF1. Quand l’actu est triste, et qu’il fait moins dix degrés, c’est hyper agréable et bienveillant ». Soit pile poil dans l’esprit du samedi soir de la première chaîne. « Notre mission première est de faire passer un bon moment, d’offrir du bonheur et du sourire », affirme Matthieu Grelier. Comme au bon vieux temps. Et toujours mieux que de s’enfiler une boîte de prozac, non ?