VIDEO. Miss France: Les rêves d’Alicia? Une famille «soudée», du mannequinat et... «Touche pas à mon poste»

PORTRAIT La jeune femme est la première représentante de la Guyane à remporter le titre. « 20 Minutes » a fait connaissance avec elle…

Nicolas Bonzom
— 
Alicia Aylies, Miss France 2017, après son sacre à Montpellier.
Alicia Aylies, Miss France 2017, après son sacre à Montpellier. — N. Bonzom / Maxele Presse

Sa couronne à peine vissée sur la tête, Alicia Aylies s’est jetée dans l’arène : quelques minutes après son sacre devant des millions de téléspectateurs à l’Arena de Montpellier, Miss France 2017 a répondu aux questions des journalistes, à l’occasion de la traditionnelle conférence de presse d’après-cérémonie. L’occasion de faire connaissance avec celle qui va sillonner pendant un an les routes de France…

>> A lire aussi : Miss France 2017 : Les temps forts d'une drôle de cérémonie

« Elle était un peu inquiète juste avant d’arriver, dans les coulisses, confie Sylvie Tellier, la patronne des Miss. Elle avait peur de vous [les médias], de ce qu’elle pourrait dire… Mais elle est magnifique. Je suis sûre qu’elle va s’épanouir cette année avec nous. »

Alicia Aylies, Miss France 2017, interrogée par la presse après son sacre.
Alicia Aylies, Miss France 2017, interrogée par la presse après son sacre. - N. Bonzom / Maxele Presse

« J’ai besoin de me poser un peu, je crois »

« Je n’ai pas encore réalisé, j’ai besoin de me poser un peu, je crois, confie Alicia Aylies, née à Fort-de-France, en Martinique, passionnée « de chant, de lecture et de musique ». Plus le public criait, plus je tremblais, plus j’avais la pression… En même temps, cela nous encourageait beaucoup. »

Il faut dire que la jeune femme, première représentante de la Guyane à remporter le concours, n’a que 18 ans. Elle vient tout juste d’avoir son baccalauréat, et a entamé à la rentrée une première année de droit. Son rêve ? Face à Jean-Pierre Foucault, la jeune femme aux yeux verts perçants et à la voix douce et posée a répondu du tac au tac qu’elle s’imaginait mannequin. De quoi faire jaser sur les réseaux sociaux, plutôt habitués à ce que les prétendantes à l’écharpe prient pour la paix et le bonheur dans le monde.

« Vivre loin de mes proches, je pense que ça va être difficile »

Face à la presse, son discours avait quelque peu changé. « Mon rêve, c’est surtout d’avoir une famille soudée autour de moi. Ma famille, c’est un pilier pour moi… [En direct], il y a eu comme un bug, je ne savais pas quelle réponse correspondait le mieux à la question… [Le mannequinat] est un projet que j’ai depuis longtemps, et au lieu de ne rien répondre, j’ai préféré répondre ça… », s’explique la jeune femme, qui se dit « déterminée, pétillante et curieuse ».

>> A lire aussi : Miss France : «Chorés», conseils et câlins... Dans les coulisses des répétitions à Montpellier

Pendant toutes ces semaines de préparation, c’est d’ailleurs sa famille qui lui envoyait « des captures d’écran », histoire de voir un peu ce que les réseaux sociaux pensaient d’elle. « Vivre loin de mes proches, je pense que ça va être difficile, oui… Il va falloir que je m’adapte… Je n’ai jamais vécu en métropole. Mais je voulais m’installer à Paris pour mes études, alors c’est dans la continuité de ce que je voudrais faire… », confie la jeune femme qui « refuse » de dire à une journaliste si oui ou non elle est « en couple »… « C’est une question personnelle à laquelle je ne souhaite pas répondre… »

Alicia Aylies, Miss France 2017, interrogée par la presse après son sacre.
Alicia Aylies, Miss France 2017, interrogée par la presse après son sacre. - N. Bonzom / Maxele Presse

Jean-Pierre Foucault n’ira pas en Guyane l’année prochaine

Derrière la jeune femme, la Guyane où elle a grandi, un petit bout de France en Amérique du Sud. « C’est un véritable honneur pour moi. D’une certaine façon, je sais que j’ai marqué l’histoire de la Guyane… », note-t-elle.

Envoyer les caméras de TF1 en Guyane en revanche, c’est non. La cérémonie sera organisée en métropole. C’est Sylvie Tellier qui l’a dit. « Pour des tas de raisons, notamment de faisceau, il n’est pas possible d’organiser l’émission là-bas, regrette la directrice du comité. Mais on pourra très bien organiser la préparation là-bas ! »

Mais à quoi pense donc Alicia Aylies, après son sacre ?
Mais à quoi pense donc Alicia Aylies, après son sacre ? - N. Bonzom / Maxele Presse

Au programme pour Alicia Aylies, dans les prochains jours, interviews, photos, émissions télé… Dont peut-être « Touche pas à mon poste » avec Cyril Hanouna, à laquelle elle rêve de participer. « C’est une émission que j’aime bien suivre », assure la jeune femme. Puis elle passera Noël à Paris, avec sa famille. Le temps que le comité lui organise son retour en Guyane…