«The Walking Dead»: Les audiences en chute libre (et la série aussi)

SÉRIE TV Après un retour fracassant, «The Walking Dead» connaît en saison 7 ses pires audiences depuis longtemps, et ce n'est pas fini...

V. J.

— 

Rick sous le menace de Negan dans «The Walking Dead»
Rick sous le menace de Negan dans «The Walking Dead» — AMC

17,03 millions. C’est le nombre d’Américains qui ont suivi le retour de The Walking Dead sur AMC fin octobre, et ainsi découvert l’identité de la victime de Negan. Un suspense interminable qui a duré tout l’été, a été entretenu par la promo et a permis à la série de réaliser la deuxième meilleure audience de son histoire. Elle avait aussi cassé Twitter avec 4.6 millions de tweets, le record 2016 pour un show télé. Et après ? Patatras !

>> A lire aussi : Votez pour votre personnage préféré de «The Walking Dead»

Les pires audiences depuis 2013

Dès la semaine suivante, The Walking Dead accuse une perte de 25 % de son public, avec « seulement » 12,46 millions de fans au rendez-vous. Ce type de baisse n’est pas rare, surtout après un épisode événement, et reste dans la moyenne basse des dernières saisons. Sauf que les épisodes suivants ont attiré à peine plus de 11 millions de téléspectateurs, soit ses plus bas scores depuis 2013 et la saison 3. Les chiffres de l’épisode de dimanche, le sixième, sont ainsi attendus avec inquiétude. Pas de panique pour autant, la série est d’ores et déjà renouvelée pour une saison 8.

La mécanique commence à se voir, et à agacer

Mais cette chute libre pose question, et trouve un début de réponse dans le ras-le-bol des fans : « Il ne se passe rien. » Chaque semaine, la même rengaine, la même critique, sur les réseaux sociaux. Comme si après un retour fracassant, dans tous les sens du terme, les auteurs se tournaient les pouces, avant le prochain mort - les rumeurs et spoilers courent déjà. La mécanique commence à se voir, et à agacer. Au point qu’un journaliste spécialiste séries a décidé de jeter les armes : « 7.5, l’épisode foireux de trop. On suspend les résumés de cette saison 7 bien naze sur Le Point en attendant un changement. »

>> « The Walking Dead » : Toujours plus gore, la série se fait des ennemis

Trop (vio) lent ?

D’autres raisons ont été avancées sur cette désertion, et mettent en cause le « season premiere » lui-même. Si tout le monde a été choqué par le sort réservé à l’un de leurs personnages préférés, beaucoup l’ont aussi été par la violence même de la scène. « Sincèrement je ne sais pas si je vais continuer de regarder The Walking Dead tant cet épisode était violent » est l’un des nombreux témoignages que l’on peut lire sur Twitter.

Les lecteurs du comics savent également qu’avec l’arrivée de Negan, la série entre dans un arc narratif moins évident que les précédents, où les lieux et les personnages se multiplient et demandent du temps, de l’exposition. Soient les deux pires ennemis de The Walking Dead. Pire que Negan, à qui il a suffi de quelques épisodes pour perdre de son charisme et virer à la caricature. Sans oublier la concurrence directe de Westworld, la nouvelle série HBO et véritable blockbuster de la rentrée. The Walking Dead a encore deux épisodes avant la pause hivernale pour prouver qu’elle est encore vivante. Et a plus de deux de tension.