«Mariés au premier regard»: «Je ne suis ni misogyne, ni sexiste», se défend le coach en amour de M6

POLEMIQUE Stéphane Edouard, « sociologue du couple » de « Mariés au premier regard », a publié un billet de blog en réponse à un article de « 20 Minutes »…

Fabien Randanne

— 

Stéphane Edouard, le nouveau sociologue de couple de M6.
Stéphane Edouard, le nouveau sociologue de couple de M6. — PIERRE OLIVIER/M6

« Je répondrai point par point à cet article qui est un tissu de contre-vérités », affirmait Stéphane Edouard, lundi, au micro d’Europe 1. Le « sociologue de couple » de Mariés au premier regard​, la nouvelle émission de M6, faisait référence à l’enquête publiée par 20 Minutes vendredi. Il était notamment question des vidéos postées par Stéphane Edouard sur sa chaîne YouTube « Hommes d’influences » sous des intitulés tels que « Comment dresser [sic] sa femme ? »

>> A lire aussi: L'expert de «Mariés au premier regard» donne des conseils pour séduire «les petites salopes»

« Cette expression n’est pas de moi. Elle est née de l’idée saugrenue d’un bloggeur (…) que j’ai volontairement conservée pour la décortiquer et que je désapprouve point par point dans la vidéo publiée sur mon blog. Je précise très clairement que "ces comparaisons animales sont inappropriées", "ne font rire que les cons et les machos" et "ne font pas avancer la cause des relations hommes-femmes" », s’est défendu sur son site celui qui propose des séminaires tarifés, des leçons de relooking, et un service de « phone coaching ».

Il présente ses excuses

« Tous ceux qui me suivent sur ce blog savent que ne suis ni misogyne, ni sexiste », écrit Stéphane Edouard. Le « sociologue de couple » conclut en présentant ses excuses aux personnes choquées par « des propos tenus sur [son] blog et parfois volontairement provocateurs ».

La réponse « point par point » de Stéphane Edouard n’évoque pas ses propos tenus sur le viol. Dans une vidéo, dont 20 Minutes dispose d’une copie, il conseille un jeune homme qui lui parle de sa compagne victime de viol à deux reprises, dans l’enfance « dans le cadre de la famille », puis à l’âge adulte. « Autant celui de la famille, j’ai tendance à tous les accréditer et à tous les croire par défaut, autant ceux des soirées j’aimerais bien avoir le film », répond alors Stéphane Edouard. « Enfin le film, on va me prendre pour un pervers, mais j’aimerais bien avoir la reconstitution […] avec les dialogues exacts. »

« Penser qu’une superstar […] ait besoin de droguer des femmes, c’est déjà absurde en soi »

Dans un autre enregistrement, il a pris la défense de Bill Cosby, comédien américain qui fait l’objet de nombreuses accusations de viol. « Penser qu’une superstar, qui a été en son temps l’acteur le mieux payé du monde […] ait besoin de droguer et de contraindre des femmes à avoir un rapport sexuel avec lui, c’est déjà absurde en soi », déclare entre autres Stéphane Edouard.

Il ne parle pas non plus de ses citations personnelles partagées sur son compte Twitter relevées par 20 Minutes.