VIDEO. Groupe Canal+: Les émissions sacrifiées par Bolloré

HORS ANTENNE Plusieurs programmes ont disparu des grilles, pour des raisons politiques ou financières…

M.D.

— 

«Le Zapping», «Touche Pas à Mon Sport» et «Spécial Investigation» ont été déprogrammés...
«Le Zapping», «Touche Pas à Mon Sport» et «Spécial Investigation» ont été déprogrammés... — Montage 20 Minutes

Une petite saison et Touche Pas à Mon Sport raccroche déjà les crampons. Lancée en 2015 sur D8, l’émission présentée par Estelle Denis diffuse son dernier numéro le samedi 5 novembre, faute d’audiences satisfaisantes. Passé de quotidien à hebdomadaire à la rentrée, le talk-show a vu son nombre de téléspectateurs fondre de 400.000 fidèles en moyenne à 200.000.

iTélé et Canal + ont fait le ménage…

TPMS n’est pas le premier programme à disparaître des écrans depuis que Vincent Bolloré a pris les commandes du groupe Canal + en 2015. Le Supplément (Canal +) et On ne va pas se mentir ( iTélé) ont tous les deux été supprimés à la rentrée, ainsi que plusieurs programmes sportifs (L’Equipe du Dimanche, Les Spécialistes) auparavant axe fort de Canal +. Certains programmes historiques ont également connu une fin brutale, pour des raisons bien plus politiques…

Le Zapping, lancé en 1989 et Spécial Investigation, dont le premier numéro remonte à 2002, se sont attiré les foudres du milliardaire. La sanction fut quasiment immédiate, aboutissant à la déprogrammation. Certains ont évité le couperet et, malgré des audiences historiquement basses, conservent la confiance de la direction, Le Grand Journal en tête. Pour combien de temps encore…