France 2: Comment la chaîne compte sauver les meubles (et les audiences)

TELEVISION Plombée par des audiences historiquement basses, France 2 va devoir (encore) revoir ses après-midis, et peut-être appeler le sacro-saint jeu télévisé à la rescousse...

V. J.

— 

Frédéric Lopez, Stéphane Bern, Amanda Scott, Thomas Thouroude et Nagui assurent les après-midis de France 2
Frédéric Lopez, Stéphane Bern, Amanda Scott, Thomas Thouroude et Nagui assurent les après-midis de France 2 — GUYON Nathalie - FTV

« Panique à bord », « Au plus mal »… Le Parisien de mercredi ne mâche pas ses mots pour évoquer la situation de crise à France Télévisions en général, et à France 2 en particulier. Pourtant, au lendemain de la publication des audiences d’octobre, le constat est là : le service public a raté sa rentrée. « Big time ! » Avec respectivement 12,3 % et 8,6 % de part de marché, France 2 et France 3 atteignent leurs plus bas scores historiques.

>> «L'Emission politique»: Bruno Le Maire décroche la pire audience de France 2 en cinq ans

Des après-midis en chute libre

Si la concurrence de la TNT, les documentaires politiques et certaines nouveautés (Stupéfiant sur la 2 ou Même le dimanche sur la 3) sont pointés du doigt, ce sont surtout les après-midis de France 2 qui sont tenus responsables de cette débâcle. Aux débuts timides, ont succédé des audiences en chute libre avec pour le mois d’octobre une part d’audience de 6,6 %, contre 8,8 % l’année dernière (et toujours au regard des 12 % de la moyenne de la chaîne). Pire, l’âge moyen du téléspectateur passe de 58 à 62 ans. Non pas que ces émissions accélèrent le vieillissement, hein, mais elles n’aident pas au rajeunissement du public voulu par la chaîne.

>> France 2: Vincent Meslet, le directeur exécutif, débarqué par Delphine Ernotte

Amanda Scott et Thomas Thouroude déprogrammés ?

Si Mille et une vies de Frédéric Lopez se maintient à 14h, avec 740.000 fidèles et 8,8 % de PDA, les Visites privées de Stéphane Bern restent très privées avec seulement 390.000 visiteurs (6,2 % PDA), et Amanda Scott et Thomas Thouroude font fuire les derniers téléspectateurs, avec 300.000 personnes (4,2 % PDA) devant Amanda et 350.000 (3,5 %) devant AcTualiTy. Selon les infos du Parisien, ces deux dernières devraient s’arrêter mi-décembre, avec une décision définitive prise avant fin novembre. Le producteur d’AcTualiTy, Thierry Bizot, n’est pas très optimiste, et évalue à 20 % ses chances de rester à l’antenne.

>> A lire aussi : «Le Zapping» de Canal+ bientôt de retour... sur France 2?

Des changements début 2017

Du côté de France 2, on ne sait pas, et on ne confirme rien. Surtout pas les retours des jeux Joker, Mot de passe et On ne demande qu’à en rire, pistes évoquées par Le Parisien et symboles d’un désaveu de la politique de la terre brûlée de Delphine Ernotte. Mais le jeu reste une, pour ne pas dire la valeur sûre de la chaîne, comme le prouve l'éternel succès d'audience de N'oubliez pas les paroles. « Les équipes travaillent, réfléchissent et ne veulent pas se précipiter, concède-t-on chez France TV. De l’ambition, de l’inventivité, de la prudence. » Et des changements visibles au premier trimestre 2017.