Démarrage difficile pour la nouvelle émission de Christophe Hondelatte

FAITS DIVERS L'audience du premier numéro de son documentaire dédié aux faits divers diffusé ce lundi a été décevante...

Delphine Bancaud

— 

Christophe Hondelatte en novembre 2013.
Christophe Hondelatte en novembre 2013. — JOEL SAGET / AFP

Ses fans n’étaient pas tous au rendez-vous et pourtant son retour à la télévision était très attendu. Christophe Hondelatte n’a pas massivement convaincu les téléspectateurs ce lundi avec son nouveau documentaire Crimes et châtiments, diffusé ce lundi sur France 3. Un come back très commenté Christophe Hondelatte ayant quitté la présentation de Faites entrer l’accusé, il y a plus de cinq ans.

>> A lire aussi : Christophe Hondelatte revient aux faits divers ce lundi avec «Crime et Châtiment» sur France 3

Le nouveau magazine de faits divers présenté qu’il présente a réuni 1,5 million de téléspectateurs (7 % de PDA). Pourtant, celui-ci était consacré à l’affaire Jamel Leulmi, qui a eu un fort retentissement médiatique. Le présentateur est revenu sur le parcours de cet homme, accusé d’avoir tué sa première compagne en 2007 et d’avoir tenté d’assassiner la seconde en 2009 dans le but de toucher des assurances vie. Un documentaire qui a mêlé analyse précise du dossier pénal, témoignages forts des parties civiles et interviews percutantes des avocats de chaque partie. Tout ça avec une mise en scène à la Hondelatte, avec blouson de cuir et musique angoissante.

Un timing risqué

En diffusant Crimes et Châtiments le 31 octobre, alors que de nombreux Français faisaient le pont, France 3 a pris des risques. Mais Christophe Hondelatte remportant un grand succès depuis la rentrée sur Europe 1 avec son émission dédiée également aux faits divers Hondelatte raconte, la chaîne espère qu’il en sera de même avec son magazine à la télévision.

En attendant, de nombreux Twittos ont salué le retour de Christophe Hondelatte. Une première satisfaction pour le journaliste qui a d’ailleurs retweeté illico ces messages de soutien.