«Une Ambition intime»: Benoît Hamon refuse de participer à l'émission

TELEVISION Candidat à la primaire à gauche, Benoît Hamon refuse de verser sa larme sur l’épaule de Karine Le Marchand…

V. J.

— 

Le député socialiste Benoit Hamon à l'Assemblée nationale le 4 mai 2016
Le député socialiste Benoit Hamon à l'Assemblée nationale le 4 mai 2016 — BERTRAND GUAY AFP

La nouvelle émission politique pas politique de Karine Le Marchand divise donc non seulement les spectateurs, mais également les politiques. L’animatrice avait déjà confié que François Hollande refusait pour l’instant de s’asseoir sur son canapé et de se confier à elle, mais il n’est plus le seul. Candidat à la primaire socialiste, Benoît Hamon a décliné l’invitation de participer à Une Ambition intime, un programme qui « ne correspond pas à sa vision de la politique ».

>> «Une Ambition intime» sur M6: Alors, peut-on parler d'une émission politique? (spoiler: oui)

« Pas à ma vision de la politique »

« Sa qualité et les téléspectateurs qui s’y intéressent ne sont pas en cause, précise-t-il dans un post publié sur sa page Facebook lundi soir. Ce format ne correspond simplement pas à ma vision de la politique. Il serait incohérent pour moi de reprocher à l’élection présidentielle d’ignorer les enjeux fondamentaux de notre pays, tout en participant à ce qui s’apparente à un casting de l’homme providentiel. »

>> «Ambition intime»: L'émission de com’ idéale pour les candidats à la présidentielle?

Le choix de la sobriété

Contrairement à Bruno Le Maire ou Nicolas Sarkozy lors du premier numéro, Benoît Hamon considère que « verser une une larme ou révéler une part choisie de [son] intimité ne dirait rien de [sa] capacité à entendre les préoccupations des Français et à y répondre. » Il conclut en expliquant que son choix est celui de la sobriété et non de la facilité. En effet car en ne participant pas à Une Ambition intime, il se prive d’ une sacrée audience, plus que tout autre émission politique à la télévision.