Nagui ne comprend pas «ceux qui s'efforcent à ne pas parler le français en France»

MEDIAS L’animateur de France 2 est cette semaine à la une de « Paris Match »…

F.R.
— 
Nagui dans «Taratata 100% Live».
Nagui dans «Taratata 100% Live». — David Niviere /FTV

« J’ai du sang français, italien, protestant, arabe, juif polonais, copte, catholique. Et alors ? Je suis un être humain qui respecte le pays dans lequel il vit et qui demande qu’on le respecte aussi. » Nagui, qui a accordé une interview à Paris Match ne fait pas dans les propos tièdes. L’animateur, né en Egypte, n’hésite pas à taper un coup de gueule : « Je respecte ce pays qui m’a accueilli il y a cinquante ans, ses institutions, ses représentants. Je ne comprends pas ceux qui s’efforcent à ne pas parler le français en France », a-t-il regretté.

« Il faut s’adapter à la société dans laquelle on vit »

« Garder une langue maternelle que l’on parle entre soi, parce qu’on a un peu de nostalgie, je comprends, assure Nagui à l’hebdomadaire. Mais il faut s’adapter à la société dans laquelle on vit. Sinon, cela crée de l’exclusion. Comme si les Bretons ne voulaient parler que le breton ! »

Celui qui offre à France 2 de belles audiences avec Tout le monde veut prendre sa place, N’oubliez pas les paroles et Taratata explique aussi avoir été blessé d’avoir été caricaturé par Charlie Hebdo. « Nuit gravement à la santé », titrait le journal satirique qui l’avait dessiné en chameau, cigarette à la bouche. « J’ai eu mal à en pleurer », confie-t-il. Ce qui ne l’a pas empêché d’animer une émission hommage après les attentats du 7 janvier 2015 : il souhaitait « dire haut et fort que la liberté d’expression doit permettre aux caricaturistes de se moquer de tout le monde. »