«Le Grand Journal»: Ornella Fleury revient sur ses «drôles» de débuts de Miss Météo

TELEVISION Dernière Miss Météo de Canal+ en date, Ornella Fleury avoue ne pas avoir compris le déchaînement médiatique contre elle à la rentrée...

V. J.
— 
Ornella Fleury, Miss Météo du «Grand Journal» 2016 sur Canal+
Ornella Fleury, Miss Météo du «Grand Journal» 2016 sur Canal+ — CANAL+

Un mois plus tard,Le Grand Journal est au plus bas, mais au moins on ne parle plus d’elle. En effet, en une semaine et deux blagues, Ornella Fleury est devenue la Miss Catastrophe de la rentrée de Canal +, et accessoirement sa nouvelle Miss Météo. Certains lui prédisaient un destin à la Raphaëlle Dupire, partie après seulement deux semaines en 2014. Mais Ornella Fleury est toujours à l’antenne, et le magazine GQ a voulu savoir comment elle avait vécu ce bad buzz.

>> «Le Grand Journal»: Ornella Fleury, Miss Météo ou Miss Catastrophe?

« Une tarte dans la gueule »

« ll y a quand même un magazine qui a titré : “Ornella Fleury est-elle la pire des Miss Météo ?”, tu te rends compte de la violence du truc ?, explique-t-elle. Je m’étais préparée à ce qu’on me dise que j’étais moche et pas drôle, mais alors là… J’ai eu l’impression que je marchais dans la rue, tranquille et que quelqu’un arrivait vers moi en courant, me mettait une tarte dans la gueule, puis repartait. Heureusement, ce n’est pas comme ça que ça se passe dans la vraie vie, hein ? »

>> A lire aussi : Au «Grand Journal», Lamine Lezghad parle de «baiser» l'invitée et s'en prend aux chroniqueurs «PD»

« On m’a refusé certaines vannes »

Après sa blague transphobe à l’égard de la chroniqueuse Brigitte Boréale, elle débarque : « Tout le monde me regardait bizarre, sauf que moi comme je n’avais rien lu je ne comprenais pas trop. (…)  Je me dis bon… Comme en plus je suis toujours un peu à l’ouest et que je n’imagine jamais qu’une blague peut foutre un bordel énorme, je ne m’étais pas préparée. »

Première conséquence, la nouvelle Miss Météo ne regarde plus les réseaux sociaux. La deuxième conséquence viendra après son « humiliation » de l’acteur américain Jonah Hill. « C’est vrai que depuisgle Jonah Hill-gate, ils font un peu plus attention à moi, avoue Ornella Fleury. On m’a refusé certaines vannes, c’est normal, mais j’ai boudé quoi… » Fini donc les bad buzz pour elle, surtout que le comique Lamine Lezghad a pris la relève, question  moments gênants et blagues pas drôles.