France 2: Vincent Meslet, le directeur exécutif, débarqué par Delphine Ernotte

MEDIAS Ce jeudi, France 2 a annoncé le départ de Vincent Meslet en raison de « divergences sur la stratégie »…

F.R.

— 

Vincent Meslet a été le directeur exécutif de France 2 entre l'été 2015 et octobre 2016.
Vincent Meslet a été le directeur exécutif de France 2 entre l'été 2015 et octobre 2016. — PAVIOT Tristan

Des « divergences sur la stratégie » sont en cause. Delphine Ernotte, la présidente de France Télévisions, et Vincent Meslet, directeur exécutif de France 2, ont mis fin à leur collaboration, annonce le groupe audiovisuel dans un communiqué. Caroline Got, directrice de la stratégie et des programmes de France Télés, se chargera de l’intérim à la direction exécutive dès ce mercredi.

Vincent Meslet avait été nommé à la direction exécutive de France 2 il y a un peu plus d’un an. Il est notamment à l’origine des nouvelles grilles de la chaîne, mises en place à la rentrée. Or, les programmes de l’après-midi, notamment, sont à la peine. Mille et une vies, Visites privées, Amanda et Actuality n’ont pas vraiment trouvé leur public. Résultat, en septembre, l’audience moyenne de France 2 n’a pas dépassé les 12,5 %, soit un recul de 1,9 % en un an.

« Un désaccord sur la vision de ce que doit être France 2 »

Une porte-parole de France Télévisions jointe par 20 Minutes assure que ces audiences décevantes n’ont rien à voir avec le départ de Vincent Meslet : « La case de l’après-midi, sur France 2, a toujours été difficile. Le désaccord sur la stratégie est plus profond, il porte sur la vision, sur l’approche, sur ce que doit être France 2. »

« Caroline Got ne prévoit pas de grands bouleversements, il n'y a pas de déprogrammations ou de changements d'animateurs de prévu », a assuré le groupe à l'AFP. 

Avant d’arriver dans l’organigramme de France 2, Vincent Meslet était parvenu à faire progresser les audiences d'Arte avec des fictions audacieuses qui ont trouvé leur public, comme les séries Borgen, Top of The Lake ou P'tit Quinquin. Quelques années plus tôt, il avait officié sur France 3. C’est à lui que la chaîne doit le lancement de Plus belle la vie.