Quand Cyril Hanouna se tue à la tâche (pistache!)

TÉLÉVISION Si tout le monde s’inquiète pour Mathieu Delormeau (syndrome de Stockholm ?), personne ne se soucie du surmenage de Cyril Hanouna…

C.W.

— 

Cyril Hanouna sur le «Divan» de Marc-Olivier Fogiel
Cyril Hanouna sur le «Divan» de Marc-Olivier Fogiel — © Dominique Jacovides/ Bestimage

« Si les journalistes ne comprennent pas la rigolade, c’est des teubés finis ! » Ce mercredi soir, Cyril Hanouna s’est emporté et a vidé son sac. En cause, la pléthore d’articles l’accusant une fois encore de maltraiter l’un de ses chroniqueurs, Matthieu Delormeau. La veille, le présentateur de Touche pas à mon poste lui avait lancé au visage un amical « mais ferme ta gueule ! Quel bouffon celui-là ! » qui n’avait pas tardé à défrayer la chronique.

Mais si tout le monde s’inquiète pour Matthieu Delormeau (syndrome de Stockholm ?), personne ne se soucie de Cyril Hanouna. Irritabilité, agressivité, pétages de câble… Et si le pitre hyperactif du PAF était victime du syndrome d’épuisement professionnel ? 20 Minutes s’est penché sur son cas. Et ce qu’on peut déjà dire, c’est que l’animateur cumule les facteurs de stress.

>> A lire aussi: «Sans Cyril Hanouna, je ne serais pas sur W9», glisse Bertrand Chameroy

Un emploi du temps de ministre. Qu’on l’aime ou qu’on ne l’aime pas, il faut reconnaître que Cyril Hanouna ne rechigne pas à la tâche. Outre Touche pas à mon poste sur C8 tous les soirs de 19 heures à 21 heures, l’animateur a multiplié les projets ces dernières années. Une émission sur Europe 1 (qui a pris fin en juin dernier), moult primes sur feu D8, la présentation exceptionnelle de La Très Grosse Emission avec Dominique Farrugia sur Canal… Et c’est pas fini. A partir du 19 octobre prochain, il animera leHanounightShow tous les mercredis sur Canal +, sans oublier sa promesse d’exploser le record du plus long direct télévisé de France, avec 35 heures non-stop à l’antenne le 13 octobre. Bref, des journées bien chargées et qui ne sont pas sans conséquences sur un être humain.

« Nous sommes très inégaux devant la fatigabilité et la pénibilité des taches », explique Philippe Zawieja, chercheur associé au Centre de recherche sur les risques et les crises (CRC) à l’école des Mines de Paris et auteur du Dictionnaire de la fatigue aux éditions Droz. « Le risque de ces gros bûcheurs est de s’épuiser physiquement mais aussi de ne plus retrouver les attentes placées dans le travail. Quand le plaisir n’est plus là, le travail devient un fardeau. » Et pour certains, un trop-plein de travail peut avoir des conséquences dramatiques. « Le surmenage peut entraîner des risques de dépression, voire des morts subites dans les cas les plus extrêmes. Au Japon, environ 300 personnes par an décèdent du "karoshi" », ajoute le docteur François Baumann, spécialiste de la souffrance au travail et auteur de Burn-out : Quand le travail rend malade.

Une surexposition. Autre facteur de stress, la surexposition. Sur C8, mais aussi sur les réseaux sociaux. Le soir, en week-end et en vacances, Baba ne décroche pas. « Etre sous les feux des projecteurs, même si on le choisit, ajoute une pression supplémentaire, précise Philippe Zawieja, cela nécessite aussi un contrôle de soi de chaque instant. » Un contrôle de soi, mais des autres également. Car en tant que chef de bande, Cyril Hanouna a ce qu’appelle le chercheur, « des facteurs de stress de petit patron, et des responsabilités économiques et morales envers ses collaborateurs ». Un poids supplémentaire, donc.

La réussite. Et c’était sans compter le poids… du succès. Car si Cyril Hanouna a gravi toutes les étapes pour régner sur C8, le labeur n’est pas terminé. « Quand on arrive au sommet, il ne s’agit plus de conquérir sa place, mais de la garder. Un homme adulé peut souvent être un homme à abattre », ajoute Philippe Zawieja. De quoi ne pas dormir tranquille la nuit.

Diagnostic ? Vraisemblablement pas un burn-out, qui comme l’explique le docteur François Baumann, « vous met sur le tapis ». Faut-il quand même s’inquiéter de son mode de vie et ses sautes d’humeur, telle la foudre qui s’est abattue sur Matthieu Delormeau ? « Un changement de comportement, une instabilité peuvent être des manifestations propres aux gens qui sont stressés », explique Philippe Zawieja. Rien de trop alarmant donc, pour le moment Cyril Hanouna est seulement mort… de rire.

>> A lire aussi: 5 indices pour reconnaître le burn-out