VIDEO. «Le Grand Journal»: Ornella Fleury, Miss Météo ou Miss Catastrophe?

TELEVISION Après une semaine et déjà deux polémiques, Ornella Fleury est toujours la Miss Météo du « Grand Journal » mais pour combien de temps…

V. J.

— 

Ornella Fleury, Miss Météo du «Grand Journal» 2016 sur Canal+
Ornella Fleury, Miss Météo du «Grand Journal» 2016 sur Canal+ — CANAL+

Une semaine, cinq émissions et déjà deux polémiques. « Pas mal » pour Ornella Fleury, la nouvelle Miss Météo de Canal +. D’ailleurs, sans elle, le nouveau Grand Journal n’aurait pas même pas existé dans cette rentrée médiatique, pris entre le retour en forme de Touche pas à mon poste et la descente aux enfers du Petit Journal. Avec sa blague transphobe « entre amis » et son « humiliation » de l’acteur Jonah Hill, Ornella Fleury se place moins dans la lignée des célèbres Miss Météo (Louise Bourgoin, Charlotte Le Bon, Pauline Lefèvre…) que sur le terrain de l’humour, de la provocation. Qu’elle connaît bien. Contrairement à ses prédécesseuses, la nouvelle Miss Météo n’a pas été castée.

>> A lire aussi : Jonah Hill s’en prend plein la tronche par la miss météo du «Grand Journal» et se vexe

Très cash, très cul

C’est sur Youtube que la « comédienne, scénariste et réalisatrice » (c’est sa page Facebook qui le dit) se fait repérer avec une parodie d’un documentaire consacrée à Zahia. Un an et 300.000 vues plus tard, elle récidive avec son imitation de Mélanie Laurent. Mais c’est sur scène qu’elle se fait un nom, aux côtés de Philippe Lellouche et Gérard Darmon dans Tout à refaire, et surtout un style, avec son one-woman-show au Point Virgule. Un style très générationnel, très cash, très cul qui parle autant de la sextape de Kim K., de la folie du selfie que de ses ex. Les Inrocks y voit « l’humoriste la plus drôle du moment », Télérama « un spectacle inégal », « d’une certaine faiblesse de texte, et d’un manque de rythme flagrant. »

>> «Le Grand Journal» et «Le Petit Journal»: De nouvelles chroniqueuses, surtout pour le pire?

Son plus grand fan est le comique Mustapha El Atrassi, également guest de sa première vidéo, producteur et metteur en scène de son spectacle et son compagnon dans la vie depuis plusieurs années. Le hasard veut qu’il fasse aussi son arrivée au Grand Journal dans le rôle du sniper, tandis que L’Express rappelle qu’Ornella Fleury est une habituée des plateaux des chaînes du groupe Canal et parle d’un choix de Miss Météo très « corporate ».

« Miss Météo la plus détestée de Canal »

Toujours est-il qu’après une seule semaine, les internautes veulent déjà lui décerner le prix de la pire Miss Météo ever. Une simple photo Instagram post-émission et post-Jonah Hill a suffi à provoquer une avalanche de commentaires critiques, voire haineux : « Moi, j’ai un fantasme, c’est que le vrai esprit Canal revienne et que tu partes vite, très vite », « Vu ton mauvais goût et tes vannes lamentables, il est surprenant que tu aies terminé cette première semaine sans te faire virer », etc. Ornella a encore une semaine à tenir pour égaler le « record » de Raphaëlle Dupire, partie au bout de deux semaines en 2014 et qualifiée par les médias de « Miss Météo la plus éphémère de Canal + ». La plus éphémère, mais pas la plus détestée.