«Le Petit journal», «Actuality», «C l'hebdo»: Les bonnes et les mauvaises notes de la rentrée télé

MEDIAS Passage en revue de cinq des nouvelles émissions de la rentrée, de leurs atouts et de leurs points faibles...

Fabien Randanne

— 

Anne-Elisabeth Lemoine, Cyrille Eldin, Thomas Thouroude et l'équipe de «Il en pense quoi Camille?».
Anne-Elisabeth Lemoine, Cyrille Eldin, Thomas Thouroude et l'équipe de «Il en pense quoi Camille?». — Delphine Ghosarossian - SIPA pour FTV / Pierre-Emmanuel Rastoin / GUYON Nathalie – FTV / Cyrille GEORGE JERUSALMI - C8

Eux aussi ont fait leur rentrée. Les journalistes et animateurs télé ont repris le chemin des studios, dans des décors plus ou moins neufs et avec des concepts plus ou moins éprouvés. 20 Minutes a sélectionné cinq de ces nouveaux programmes et, même si la saison est tout juste entamée, a sorti son stylo rouge pour distribuer les bons points et les mauvaises notes.

  • « Le Petit journal »

Le nouveau générique du Petit journal défile au rythme de Made to Last Long des Naive New Beaters. Nul ne sait si ce « Construit pour durer » est un choix conscient pour une émission attendue au tournant, mais l’ironie est savoureuse. En reprenant le fauteuil de Yann Barthès, Cyrille Eldin savait qu’il n’échapperait pas aux comparaisons. Et hélas pour lui, il fait pâle figure face à son prédécesseur. Si son ton nonchalant et ses compliments sardoniques faisaient leur petit effet, en format court au Grand journal dans Eldin rapporteur, il finit par lasser sur la durée.

Les deux nouvelles recrues, Mathilde Warnier et Sandrine Calvayrac, ont fait des débuts bien timides. Elles semblent avoir reçu la consigne de singer le « style Eldin » quand on préférerait les voir imprimer leur patte personnelle. Jamais vraiment drôle (même les irrésistibles Michel Fau et Blanche Gardin ont peiné à nous faire sourire), jamais édifiant, jamais surprenant, ce Petit journal nouvelle formule s’empêtre dans un faux rythme et a surtout pour effet d’aviver notre hâte de retrouver Yann Barthès dans Quotidien, sur TMC, lundi.

Quand ? : Du lundi au vendredi à 20h30, sur Canal +
Note : 1/10 Le Petit journal DOIT absolument se ressaisir s’il ne veut pas se retrouver puni en crypté.

  • « Actuality »

Actuality, c’est « l’émission qui éclaire l’actu mais ne vous dit pas où sont les radars, on peut pas tout faire non plus », dixit Thomas Thouroude, dans l’émission diffusée mercredi. Un brin d’humour à la papa pour le nouveau magazine de France 2 qui vise surtout à la vulgarisation. Le décor, mi-plateau télé, mi-living-room est à l’image de la ligne éditoriale : du sérieux dans la décontraction. Entouré de journalistes, d’historiens ou de chefs d’entreprises, l’ex-animateur de Canal + tente de rendre accessibles et sexy des sujets sur la réforme de l’orthographe, le service militaire ou l’affaire Bygmalion, et ne s’interdit pas d’aborder des questions plus futiles telles que « Peut-on tout dire à son chien ».

Dans sa chronique, « VO/VF », Bruno Donnet traduit le double langage des politiques avec pertinence. C’est le vrai point fort d’Actuality qui, pour le moment, parvient à aborder des questions d’actu sans outrance ni hystérie, mais avec sérénité et pédagogie. Et ça fait quand même du bien.

Quand ? : Du lundi au vendredi à 17h45, sur France2
Note : 7/10 Actuality est un rendez-vous sérieux et agréable qui doit prendre confiance en lui pour déployer tout le potentiel qu’on lui soupçonne

  • « Il en pense quoi Camille ? »

On a l’impression que Camille Combal pourrait être notre pote (ou le pote de notre pote que l’on apprécie de croiser à dose homéopathique). C’est son point fort, qui lui permet de jouer la carte de la proximité et de la connivence avec le public. Entouré de chroniqueurs peu connus – Julien Pasquier, journaliste sportif de CNEWS, la comédienne de voix off Myriam Callas… – il passe du coq à l’âne avec le fun pour seule ligne éditoriale.

Images insolites, débats fondamentaux sur la nouvelle coupe de Lionel Messi ou sur les peurs ridicules, micro-trottoirs plus ou moins drôles… Un pot-pourri qui n’a que pour seule ambition de divertir… et de faire patienter le public avant Touche pas à mon poste. Les fans de Hanouna accrocheront sans doute à cet esprit bon enfant délesté des défis hystériques de TPMP. Les autres passeront poliment leur chemin.

Quand ? : Du lundi au vendredi à 18h20, sur C8

Note : 5/10 Ce nouveau programme qui fait tout pour amuser ses camarades mériterait de se canaliser un peu plus et de fayoter un peu moins envers les grands de Touche pas à mon poste.

  • « C l’hebdo »

On avait hâte de voir Anne-Elisabeth Lemoine à la tête de sa propre émission et elle ne nous a pas déçus. Sur le même plateau que celui de C à Vous (il n’y a pas de petites économies), l’animatrice en chef diffuse sa bonne humeur communicative. Ceux qui déplorent la disparition de Médias le mag ont de quoi se consoler, ils peuvent retrouver Julien Bellver dans C L’hebdo. Monia Kashmire, Aymeric Caron, Marc Fauvelle, le nutritionniste Jean-Michel Cohen ou encore Alex Vizorek complètent l’équipe de chroniqueurs (oui, une équipe très très masculine).

Le programme de la première émission brassait large (peut-être trop) – le nouveau livre de Sarkozy, la démission d’Emmanuel Macron, l’interview de l’invitée Alessandra Sublet, l’évocation corporate de Franceinfo, les boys band… –, mais l’état d’esprit était toujours ludique. Parfait pour débuter un samedi soir à la cool, sans avoir l’impression de mettre son cerveau en veilleuse.

Quand ? : Le samedi à 19h, sur France 5

Note : 8/10 C’est l’émission bonne élève qui comprend très bien ce que le téléspectateur attend d’elle. Attention à ne pas se disperser en voulant traiter de trop de sujets durant le temps imparti.

  • « Même le dimanche »

Même le dimanche, c’est un peu Du côté de chez Dave avec Wendy Bouchard à la place d’Amanda Scott. L’émission n’est plus seulement consacrée à la musique, elle évoque l’actualité culturelle aux sens large. Les invités de la première brassaient les générations et avaient de la gueule : Renaud, Daniel Auteuil, Claudio Capéo, Slimane, Juliette Armanet. Un menu consensuel pour fédérer le grand public.

L’humoriste Christine Bérou a beau avoir tenté d’injecter un peu de folie douce, l’ensemble restait bien timide et propret. L’alchimie entre Dave et Wendy Bouchard n’est pas encore totale, mais Marie Sauvion et Laurent Thessier ont maîtrisé leurs chroniques – la première sur le cinéma et le théâtre, le second sur la musique – avec concision.

Quand ? : Le dimanche à 13h30, sur France 3

Note : 5/10 Il y a une marge de progression, il ne faut pas baisser les bras, tout va se jouer sur l’esprit de groupe. On lui sait gré de nous éviter les fausses notes à la flûte à bec et les couacs du genre à défrayer la chronique.