«Le Grand journal»: «C’était de la vanne entre amis», Brigitte Boréale défend ses collègues accusés de transphobie

CANAL+ La journaliste trans est revenue mardi sur les propos tenus à son encontre par deux chroniqueurs dans l’émission de la veille…

F.R.
— 
Brigitte Boréale dans «Le Grand journal», en septembre 2016.
Brigitte Boréale dans «Le Grand journal», en septembre 2016. — Canal+

« Merci à tous ceux qui ont voulu prendre ma défense hier soir, mais, cool les amis ! C’était de la vanne, juste de la vanne et de la bonne vanne entre amis. Ce n’était pas de la transphobie. » La journaliste trans Brigitte Boréale est revenue mardi dans Le Grand journal sur les blagues adressées à son endroit par Ornella Fleury et Lamine Lezghad lors de l’émission de la veille. La première avait déclaré « Bonsoir, monsieur dame… Enfin Brigitte » et le second « Nous, les mecs, quand on est stressés, une petite [masturbation], ça détend. Hein, Brigitte ? »

Des propos qui avaient fait réagir. « Ces remarques ne sont pas drôles, elles sont injurieuses pour la journaliste Brigitte Boréale et pour toutes les personnes trans », selon l’Association des journalistes LGBT (AJL) qui a saisi le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) estimant que « Canal + a manqué à ses obligations en matière de lutte contre les discriminations, de respect de la dignité de la personne humaine, et de maîtrise de l’antenne ».

« On la connaît ta vie et c’est pour ça qu’on te soutient »

« Ce n’était pas de la transphobie », a poursuivi Brigitte Boréale dans Le Grand journal. « Moi je sais ce que c’est la transphobie, quand on crache sur mon passage dans la rue ou qu’on me traite de sale travelo dans le métro, ça c’est de la transphobie. »

« Ou quand la police te demande si tu te prostitues alors que tu es à l’arrêt d’un bus, on la connaît ta vie et c’est pour cela qu’on te soutient », a ajouté Victor Robert. Le présentateur du Grand Journal a précisé qu’il veillerait à ce que les chroniqueurs de l’émission fassent de l’humour « avec respect » et qu’« il n’y aura pas de limite à l’humour ».

Malgré cela, plusieurs internautes ont exprimé leur désaccord avec la réponse de Brigitte Boréale, soulignant notamment qu’une blague dans une émission en direct suivie par des milliers de téléspectateurs, n’est pas la même chose qu’une blague « entre amis ».