«Il en pense quoi Camille?»: Le poulain de Cyril Hanouna enfile un nouveau costume sur C8

MEDIAS Camille Combal anime dès ce lundi soir une nouvelle émission quotidienne sur C8...

Fabien Randanne

— 

Camille Combal, en 2014.
Camille Combal, en 2014. — Cyrille GEORGE JERUSALMI/D8

Son succès est aussi vif qu’il cultive la discrétion. Dès ce lundi, à 18h20 sur C8, Camille Combal prendra les rênes de sa première quotidienne à la télévision. Entouré par des chroniqueurs plus (Julien Pasquier, journaliste sportif de CNEWS…) ou moins (Stéphanie Loire, Clément l’Incruste…) connus, il animera Il en pense quoi Camille ?, un nouveau talk-show en direct qui remplace Touche pas à mon sport, désormais programmé le samedi. La ligne éditoriale n’est pas bien définie, mais elle répondra à un leitmotiv, le fun, car il s’agit aussi de servir de rampe de lancement à Touche pas à mon poste(TPMP), qui prendra le relais à 19h10. Un peu avant 21h, les habitués de l’émission de Cyril Hanouna retrouveront Camille Combal, fidèle à son « Poste de surveillance », chronique humoristique particulièrement appréciée des « fanzouzes ».

Si le jeune homme de 34 ans - il en aura 35 le 18 septembre - cultive les rires du public, c’est surtout 2016 qui lui sourit. Et pas seulement parce qu’il a été élu homme de l’année par les internautes d’Adopte un mec… En plus de prendre du galon en cette rentrée avec un talk show rien que pour lui, il fait toujours un carton au micro de la matinale de Virgin Radio. Depuis son arrivée sur la station en août 2014, l’audience n’a cessé de grimper et a installé ce 6-9 sur le podium des radios musicales les plus écoutées derrière NRJ et Fun Radio. En avril dernier, Virgin Tonic avait ainsi conquis 114.000 auditeurs supplémentaires en l’espace d’un an. La preuve que le bouche-à-oreille fonctionne et que Camille Combal « parle » aux auditeurs, dans tous les sens du verbe.

« Les gens se retrouvent peut-être dans ce qu’on est »

C’est peut-être son côté boy next door qui plaît tant. Interrogé par 20 Minutes en janvier sur les raisons du succès de Virgin Tonic, il analysait lui-même : « Je pense que c’est comme pour Touche pas à mon poste. Les téléspectateurs veulent voir des gens vrais à l’antenne. On est nous-mêmes, on raconte nos déboires, on a des vies classiques, les gens se retrouvent peut-être dans ce qu’on est. » Et si, la saison passée, plusieurs polémiques ont égratigné TPMP, l’image de Camille Combal n’a jamais été réellement endommagée. Aux yeux d’un grand nombre de téléspectateurs, il a quelque chose du grand frère ou du bon copain.

Il lui aura cependant fallu du temps pour réellement taper dans l’œil des Français car cela fait une dizaine d’années qu’il gravite autour des ondes radios et des faisceaux télés. S’il était familier des auditeurs du 6/9 de NRJ entre 2006 et 2008 ou de Camille Combal et son orchestre, sur Virgin Radio, entre 2009 et 2011, qui se rappelle vraiment de ses chroniques signées en 2008 pour L’édition spéciale, sur Canal +, ou de son passage dans Nouvelle star, ça continue, deux ans plus tard, sur M6 ?

« Je dois beaucoup à Cyril Hanouna »

C’est un coup de fil de Cyril Hanouna, qui a accéléré les choses. « On était amis avant de travailler ensemble. C’est la première personne que j’ai interviewée quand j’ai été stagiaire à Paris. On est restés potes. Quand il est arrivé sur D8 [devenue C8], il m’a appelé, racontait Camille Combal à 20 Minutes, il y a deux ans. Je lui dois beaucoup. Je ne regrette pas de l’avoir suivi. »

Et pour cause : il tient ses premières chroniques dans Touche pas à mon poste en 2012, l’émission devient peu à peu le phénomène que certains portent aux nues lorsque les autres la descendent en flèche. Puis Cyril Hanouna, le producteur, propulse Camille Combal co-animateur d’Est-ce que ça marche ? au côté d’Ariane Massenet, en 2013, avant de lui confier en 2015 différents prime time, dont L’œuf ou la poule et de lui proposer de prendre les manettes d’Il en pense quoi Camille ?, comme une évolution naturelle. « Quand on a un animateur comme Camille Combal, on prend Combal et on fait le contenu autour », avançait Cyril Hanouna en annonçant cette future émission, signe de la confiance qu’il accorde à son poulain.

Un défi que celui qui se définit comme un « anxieux » aborde pourtant sans se mettre trop de pression, en mettant en avant son envie de s’amuser. « Je ne suis pas un boulimique de télé, je n’ai pas envie d’être le plus grand animateur de télé du monde. J’ai juste envie de faire des choses qui me séduisent », assure Combal à TV Magazine. Il en pense quoi Cyril ?