Le pire et le meilleur de la rentrée TV (on prend les paris)

MEDIAS Passage en revue, avec beaucoup de subjectivité et un peu de mauvaise foi, des émissions qu'il faudra regarder de près. Ou zapper...

V. J., P. C.. et F. R.

— 

Yann Barthès, Anne-Elisabeth Lemoine et Cyril hanouna.
Yann Barthès, Anne-Elisabeth Lemoine et Cyril hanouna. — TMC - Delphine Ghosarossian / SIPA pour FTV - Cyrille GEORGE JERUSALMI/D8

Les chaînes sont dans les startings-blocks pour la reprise de septembre. Certaines ont tenté des paris, d’autres ont joué la sécurité et d’autres encore ont tout changé. Entre nouvelles émissions et programmes remaniés, 20 Minutes a fait un peu de tri histoire d’y voir plus clair. Voici ce que nous ne manquerons pas, ce que l’on se contentera de regarder en replay et ce que l’on s’épargnera. Le tout est subjectif, bien sûr.

  • On sera au rendez-vous

C l’hebdo, France 5, les samedis à 19h, à partir du 3 septembre. Spin-off de C à vous, C l’hebdo propose de lever la tête du guidon et du quotidien pour revenir sur l’actualité culturelle, sportive, politique, sociale ou encore médiatique (l’émission remplace d’ailleurs un peu feu Médias le mag) de la semaine. Si le concept est loin d’être révolutionnaire (encore un talk, encore des chroniqueurs), il était temps que l’impeccable Anne-Elizabeth Lemoine ait sa propre émission, surtout qu’elle a su s’entourer : Julien Bellver, Aymeric Caron, Marc Fauvelle, Alex Vizorek. Quoi qu’une chroniqueuSE ne serait pas de refus.

Crime et châtiment, France 3, plusieurs soirées en prime time, aucune date de diffusion annoncée. Avec ce titre emprunté à Dostoïevski, Christophe Hondelatte retracera avec le style qu’on lui connaît des procès d’assises en appel. Le premier numéro devrait être consacré à l’affaire Jamel Leulmi, le « Barbe-Bleu de l’Essonne ». Si le résultat est aussi captivant et addictif que Faites entrez l’accusé, on sera aux anges.

Quotidien, TMC, du lundi au vendredi à 19h10 à partir du 12 septembre. Bien sûr Yann Barthès et son équipe sont attendus au tournant. Le Petit Journal étant passé de courte émission satirique à représentation d’une génération, Quotidien a la lourde tâche de poursuivre son impertinence sous bannière TF1. On a hâte de voir si le « transfert » de l’été vaut le détour. Même équipe donc même succès ? A voir…

  • On demande à voir

Bertrand Chameroy, W9, les mardis en deuxième partie de soirée, pas date de diffusion. Viré de D8, annoncé sur TF1, Bertrand Chameroy débarquera finalement (mais quand ?) sur W9 pour une hedbo, « où on va s’amuser avec l’actualité, beaucoup rire, faire des parodies, des micros-trottoirs », annonce la chaîne. La petite soeur de M6 compte surtout faire de l’ex chroniqueur de TPMP son entertainer phare, avec également plusieurs primes événementiels. Reste qu’on a du mal à voir ce qu’il pourrait apporter de nouveau au divertissement « rigolol », déjà squatté par Arthur, Cyril Hanouna ou Camille Combal.

Saturay Night Live, M6, prime exceptionnel, pas de date de diffusion. Institution télévisuelle et humoristique aux Etats-Unis, le SNL a déjà tenté de franchir l’Atlantique avec plus (Les Nuls, l’émission) ou moins (Samedi soir en direct, Le Débarquement…) de réussite, toujours sur Canal +. M6 retente le coup pour un prime (en appelant sûrement d’autres en cas de succès), et on se dit pourquoi pas. L’émission sera signée par les scénaristes de Brice de Nice 3 et des Tuche 2, et on se demande pourquoi ?

Mille et une vies, France 2, du lundi au vendredi, 14h, dès le 5 septembre.​ « Réinventer le testimonial. » C’est la mission que s’est donnée Frédéric Lopez en reprenant la case très marquée du début d’après-midi de France 2 et occupée depuis dix ans par Toute une histoire. Mille et une vies réinvente tellement le genre, que la première invitée était déjà sur le plateau de Sophie Davant en 2015. On arrondit alors à 1.000 vies.

L’hebdo cinéma, Canal +, les samedis, à 13h35, dès le 10 septembre. Soyons francs, on n’attendait pas forcément Laurie Cholewa dans le rôle de nouvelle Madame cinéma de Canal +. Il est déjà compliqué de fédérer les téléspectateurs autour d’une émission sur l’actu du 7e art à la télé, mais la tâche de l’animatrice sera d’autant plus compliquée que la moitié des 50 minutes d’émission sera en clair et l’autre en crypté. On est curieux de voir le ton qu’elle va adopter pour piquer et surtout maintenir, la curiosité, des amateurs de cinoche.

Mardi cinéma, France 2, prime-time occasionnel diffusé logiquement le mardi, aucune date de diffusion annoncée. Une émission de divertissement sur le cinéma, avec des acteurs en guise de candidats qui se prêteront à une multitude de jeux. C’est ce que l’on pense avoir compris du concept de ce nouveau programme qui sera animé par Laurent Ruquier. On suppose qu’il sera moins question de la filmographie de Kelly Reichardt que de celle de Fabien Onteniente, mais on a envie de voir à quoi ça va ressembler.

L’émission politique, France 2, une semaine sur deux en prime time à partir du 15 septembre

David Pujadas et Léa Salamé recevront les personnalités politiques ayant en ligne de mire les élections présidentielles de 2017. Cette émission, qui doit recevoir Nicolas Sarkozy pour sa première, remplace Des paroles et des actes. Autant une émission comme celle-ci est nécessaire au service public, autant niveau conviction on repassera. Le fait de la nommer L’émission politique, sans plus, fait craindre un ennui certain.

  • On regardera en replay

Actuality, France 2, du lundi au vendredi, 17h45, dès le 5 septembre. Officiellement, le titre de l’émission est AcTualiTy mais vous ne nous verrez pas céder à cette aberration typographique mettant en avant les initiales du présentateur Thomas Thouroude. Le transfuge de Canal +, rassemblera autour de lui des journalistes pour commenter en direct l’actualité. Parmi eux, Eugénie Bastié, venue du Figaro et espèce d’Eric Zemmour en herbe. La production table peut-être sur des propos polémiques pour faire parler de l’émission. Nous, on est navrés d’avance.

C Politique et C Polémique, France 5, les dimanche à 18h35, à partir du 11 septembre. C le week-end, et C compliqué. Dans une volonté de décliner sa marque « C », France 5 propose le dimanche C Politique et C Polémique. Le premier, animé par Karim Rissouli, est programmé à 18h35 et recevra deux invités politiques, « mais pas des têtes d’affiches », dans une volonté de produire de l’info et de casser la dynamique actuelle des émissions politiques. Déjà aux commandes de C dans l’air les vendredis et samedis, Bruce Toussaint s’occupera du grand débat « polémique » qui suivra à 19h45, et qui sera principalement à la présidentielle. C clair ?

Touche pas à mon poste, C8, du lundi au vendredi à 19h10 à partir du 5 septembre. Cyril Hanouna revient comme chaque année, mais cette fois son émission est sous stéroïdes : nouveau plateau plus grand, nouveaux chroniqueurs (Benjamin Castaldi, Capucine Anav, Sébastien Cauet…) et surtout nouvelle rédactrice en chef en la personne d’Emilie Lopez. Cette dernière est la principale raison pour laquelle TPMP est à suivre en cette rentrée. Arrivée de Téléstar, va-t-elle canaliser Cyril Hanouna, offrir un ton plus sérieux ? Réponse le 5 septembre

Le Petit Journal de Cyril Eldin, Canal +, du lundi au vendredi à 20h30 à partir du 5 septembre. Là on ne va pas se mentir, on craint le pire. Cyril Eldin est certes bon dans un rôle de fanfaron impertinent, mais en tant que présentateur, on a des doutes. Surtout quand l’ombre de Yann Barthès plane sur Le Petit Journal. La curiosité nous fera sûrement zapper sur C +, mais de là à y rester…

  • On zappe direct

Vivement la télé, France 2, les dimanches, à 17h50, dès le 28 août. L’indéboulonnable Michel Drucker qui se cramponne à Vivement dimanche prochain (18h25) animera juste avant une émission qui « passera en revue les nouveautés des antennes » de France Télévisions. Le service public a compris qu’on n’est jamais aussi bien servi que par soi-même pour assurer sa promo. Mais a-t-on vraiment envie de voir ça ?

Ambition intime, M6, en prime à la rentrée, pas de date diffusion. Non, il ne s’agit pas du titre d’un énième thriller de la TNT mais de l’émission politique de M6… qui ne parlera pas de politique. Confié à Karine Le Marchand, ce rendez-vous accueillera les politiques français non pas pour évoquer leur programme (faut pas déconner), mais pour parler d’eux, de leur vie, de leur « AMBITION INTIME » (effet dramatique). La politique n’est-elle pas déjà assez accusée d’être devenue un spectacle ?