«La Rue des allocs»: Après avoir reçu des signalements, le CSA va instruire un dossier

MEDIAS Des téléspectateurs et des associations se sont indignés de la diffusion du « docu-réalité » de M6 consacré à des personnes en situation de précarité…

20 Minutes avec AFP

— 

Le logo du Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA).
Le logo du Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA). — THOMAS SAMSON / AFP

Le gendarme de l’audiovisuel va se pencher sur La Rue des allocs, le « docu-réalité » controversé de M6, dont les deux premiers épisodes ont été diffusés mercredi soir. « Quelques dizaines de signalements ont été déposés en ligne par des téléspectateurs dans la soirée de mercredi et jeudi matin », a fait savoir l’un des porte-parole du Conseil supérieur de l’audiovisuel. En conséquence, un dossier sera prochainement instruit.

Le CSA n’a en revanche « pas trouvé trace » de signalement émanant de la Fédération nationale des associations d’accueil et de réinsertion sociale (Fnars), qui l’avait appelé mercredi à intervenir « pour suspendre la diffusion » du programme « stigmatisant et honteux face à la détresse sociale que vivent près de 8 millions de personnes pauvres en France ».

« Le vrai du discours du doc est de dire que le chômage détruit »

La Rue des allocs, adaptation d’une émission britannique, montre le quotidien d’une poignée d’habitants du quartier Saint-Leu à Amiens (Somme) vivant en dessous du seuil de pauvreté. Avant même sa diffusion, le programme s’était attiré les foudres de téléspectateurs, d’associations et de médias l’accusant entre autres d’entretenir des clichés sur les plus démunis et de stigmatiser des personnes en situation de détresse sociale.

Stéphane Munka, le réalisateur qui a travaillé pour Spécial Investigation (Canal +), ou Infrarouge (France 2), a dit « comprendre » ces réactions. « Le vrai discours du doc est de dire que le chômage détruit », s’est-il défendu.

Patrick Kanner, ministre de la Ville, a eu des propos très critiques envers le programme, en employant le terme de « misère morale ». M6 n’a pas encore annoncé de date de diffusion pour les prochains épisodes. Diffusion qui pourrait être remise en question par une éventuelle mise en demeure du CSA.