«La rue des allocs»: Le docu-réalité de M6 sur la précarité prendra ses quartiers le 17 août

RENDEZ-VOUS Mercredi 17 août, la chaîne M6 diffusera deux épisodes de « La rue des allocs », son nouveau docu-réalité inspiré d'un programme britannique polémique…

Jérémy Vial

— 

"La rue des allocs" a créé la polémique en Grande-Bretagne.
"La rue des allocs" a créé la polémique en Grande-Bretagne. — Capture d'écran

Au plein cœur de l’été, M6 joue la carte « sociale ». Après Patron Incognito il y a quelques années, la chaîne a décidé de lancer un concept, tout droit venu de Grande-Bretagne. Son nom : La rue des allocs. Présenté sous la forme d’un docu-réalité, le programme se veut être « une immersion sans précédent dans le quotidien de personnes et de familles en situation de précarité », assure M6 dans son communiqué de presse.

Les premiers épisodes seront diffusés le 17 août entre 21h et minuit. Les équipes du journaliste Stéphane Munka iront à la rencontre d’habitants de Saint-Leu, un quartier de la ville d’Amiens (Somme) qui vivent avec moins de 1.000 euros par mois, soit le seuil légal de pauvreté.

La rue des allocs filmera les situations de la vie quotidienne de ces habitants. « Marie-Jo, figure de proue du quartier, élève seule le dernier de ses 5 enfants, et court toute la journée des Restos du Cœur aux aides des allocations familiales pour qu’il ne manque de rien. Jessica, 23 ans, s’endette pour faire plaisir à sa petite Maelys, 4 ans. Franck, 41 ans, ancien boulanger terrassé par son divorce, se bat pour éponger ses dettes. David, avec 450 euros de RSA par mois, enchaîne les petits boulots au noir pour améliorer son quotidien. », détaille le communiqué de la chaîne.

Programme décrié sur les réseaux sociaux

Et à peine annoncée, La rue des Allocs crée déjà l’indignation sur les réseaux sociaux.

Qu’à cela ne tienne, M6, qui surfe actuellement sur la vague du succès en termes d’audiences avec L’Amour est dans le pré, espère bien hériter de l’attrait qu’avait suscité le programme outre-Manche. En 2014, l’émission baptisée Benefits Street avait été suivie par près de 6,5 millions de spectateurs sur Channel 4.