Canal+: Maïtena Biraben aurait été licenciée pour «faute grave»

CONTRAT Selon le site Les Jours, l’ex-animatrice du « Grand Journal » serait déjà mise à pied et compterait saisir les prud’hommes…

C.W.

— 

Maïtena Biraben aurait-elle été virée pour «faute grave» de Canal+?
Maïtena Biraben aurait-elle été virée pour «faute grave» de Canal+? — Yann Bohac/SIPA

Les vacances devraient être les bienvenues pour Maïtena Biraben. Selon des informations du site Les Jours, l’ex-animatrice du Grand Journal aurait été virée de Canal + pour « faute grave ». La présentatrice aurait été convoquée cinq jours seulement après ses adieux au programme de l’access de la chaîne cryptée, le 24 juin dernier.

>> A lire aussi: Le CE de Canal+ conteste le licenciement du père du «Zapping»

Virée pour « déloyauté »

Comme l’avait révélé le site Puremedias, Maïtena Biraben avait appris son départ du Grand Journal par voie de communiqué de presse le 2 juin. Et quelques semaines seulement après la fin de cette seule et unique saison aux commandes de l’émission, l’animatrice aurait été virée pour « faute grave ». Le motif ? La « déloyauté ». Selon Les Jours, Canal + reproche à sa salariée « d’avoir tout fait pour aboutir à une situation de blocage pour se faire payer sa clause de sortie, alors qu’elle voulait partir ».

Une raison qui cacherait surtout « une histoire de gros sous ». Car avant de prendre la relève d’Antoine de Caunes dans le Grand Journal, Maïtena Biraben aurait négocié un contrat très avantageux et des indemnités très importantes en cas de licenciement, excepté pour faute grave. Une situation qui rappelle les départs de Rodolphe Belmer, l’ex-directeur général de Canal, ou encore du père du Zapping Patrick Menais. Du côté de Maïtena Biraben, l’animatrice serait déjà mise à pied mais compterait attaquer aux prud’hommes.