VIDÉO. Canal+: Regardez le dernier (des derniers) «Zapping»

TELEVISION Le «Zapping» a fait ses adieux samedi sur Canal+, mais tease son possible retour...

V. J.

— 

Montage photo fin du «Zapping».
Montage photo fin du «Zapping». — Canal+

Pressenti par son absence de la grille estivale de la chaîne, l'arrêt définitif du Zapping a été confirmé lors de la conférence de presse de rentrée de Canal+: «Il existe des zappings sur les autres chaînes et il n’y a pas de sens de faire la promo des chaînes gratuites sur une chaîne cryptée », avait tenté de justifier le directeur général des antennes Gérald-Brice Viret.

>> Le Nouveau Canal+: Fin du «Zapping», Victor Robert au «Grand Journal», Hanouna en hebdo...

Un adieu ou un au revoir ?

Le samedi 2 juillet a donc été diffusé l'ultime Zapping de Patrick Menais et son équipe, après 27 ans d'existence. Après plusieurs minutes consacrées à l'actualité du moment, le programme s'est focalisé sur plusieurs adieux, ceux de Bruce Toussaint à iTELE, ceux des journalistes d'Emilie Besse et Laurence Haïm à l'information sur Canal+ et donc par la même occasion les siens. Le Zapping n'a d'ailleurs pas hésité à tacler une dernière fois le Canal de Bolloré avec l'image d'une maison s'effondrant et le mot «Parias» trouvé par une candidate des Chiffres et des lettres.

>> Canal+: Le «Zapping» se moque (encore) de Cyril Hanouna

Mais, pour des adieux, Le Zapping a étrangement insisté sur le fait que son arrêt sur Canal+ n'était peut-être pas la fin de l'émission elle-même, reprenant pour soi la phrase d'Arthur à propos de 5 à 7 avec Arthur («Tant que ce n'est pas mort, ce n'est pas enterré»), puis enchaînant deux extraits musicaux : «Je garde l'espoir fou qu'un jour on redira nous» d'une candidate de N'oubliez pas les paroles et le morceau Take it easy d'Hopeton Lewis dans un documentaire sur le raggae. Est-ce une manière d'annoncer d'ores et déjà son retour, sur une autre chaîne ou sur le web ?