VIDEO. «Le Petit Journal»: Qui est Cyrille Eldin, le successeur de Yann Barthès?

TELEVISION Selon Europe 1, le chroniqueur et acteur devrait reprendre le siège de Yann Barthès à la rentrée dans «Le Petit Journal»…

C.W.

— 

Cyrille Eldin pourrait succéder à Yann Barthès à la présentation du «Petit Journal» sur Canal+
Cyrille Eldin pourrait succéder à Yann Barthès à la présentation du «Petit Journal» sur Canal+ — BEBERT BRUNO/SIPA

On tient probablement le remplaçant deYann Barthès. Selon Thomas Joubert, présentateur du Grand direct des médias  sur Europe 1, Cyrille Eldin serait « actuellement le favori » pour reprendre les rênes du Petit Journal de Canal + à la rentrée

Un visage déjà bien connu des téléspectateurs, puisqu’il officie sur la chaîne cryptée depuis 2004. Mais s’il s’est distingué pour son rôle de « poil à gratter des politiques », le chroniqueur, qui redoute plus que tous « les étiquettes », tel qu’il l’avait confié aux Inrocks en mai 2014, a d’autres cordes à son arc.

>> A lire aussi: Yann Barthès présentera sa dernière émission sur Canal+ le 23 juin

De « Bernchelor » à « Infoman »

« La télé je n’y suis pas pour m’imposer mais pour m’amuser ! », expliquait-il au magazine. Et dès son arrivée sur Canal + en 2004 dans 20h10 pétantes, Cyrille Eldin a fait de l’humour, son arme. L’une de ses premières performances consistait notamment à parodier Stéphane Bern, le présentateur du programme, dans Bernchelor, le gentleman célibataire. L’occasion de noter sa parfaite maîtrise de l’accent aristo.

C’est en 2009 que les téléspectateurs découvrent le talent le plus connu de Cyrille Eldin : irriter les politiques. Dans le cadre de La Matinale de Canal, il présente sa chronique « infoman de l’Info », où micro en main, il part sur le terrain chatouiller les politiques, tantôt complices, tantôt carrément agacés. « Il pose les questions que l’on n’ose pas poser. Il va très loin mais pas trop loin. Cyrille ne prend personne en traître, ne vole rien », dira de lui sa collègue Maïtena Biraben.

En 2010, il intègre l’émission de Bruce Toussaint Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil, et deux ans plus tard, Le Supplément, avec sa rubrique « Eldin reporter ». Là encore, Cyrille se fait un malin plaisir de taquiner du politique.

Des planches aux écrans

Le chroniqueur n’est pas qu’un simple maître du harcèlement. Outre ses prestations télévisuelles, il évolue également sur scène et sur grand écran. Au cinéma, il est notamment apparu dans Le code a changé (2009) de Danièle Thompson, ou Bouquet final (2008) de Michel Delgado. A la télé, il s’était fait remarquer dans le téléfilm Mort d’un président (2011) de Pierre Aknine, où il interprétait le rôle d’Edouard Balladur.

Cyrille Eldin se produit également sur les planches. Actuellement, il joue dans la pièce de théâtre Fleur de Cactus aux côtés de Catherine Frot, récemment récompensée d’un Molière de la meilleure comédienne pour ce rôle. « Bouffon au sens noble du terme, Cyrille est quelqu’un de très cultivé, à la fois élégant et subversif » a expliqué à Libération Michel Fau, le metteur en scène de la pièce.

Rendez-vous en terre connue 

Si Cyrille Eldin figure en tête des favoris pour remplacer Yann Barthès (rappelons que ce dernier part sur TF1 à la rentrée), c’est qu’il a déjà travaillé pour le programme. Avant d’intégrer le Grand Journal en septembre 2015, le chroniqueur avait participé au Petit Journal la saison précédente.

Mais s’il connaît les rouages de l’émission, il ne sera vraiment pas évident de succéder à Yann Barthès, le visage du programme, qu’il portait depuis 2004. Le nouveau présentateur arrivera-t-il à faire oublier le père du Petit Journal ? C’est en tout cas une rentrée chargée et à risques qui pourrait attendre Cyrille Eldin.