Céline Dion sur M6: Cinq passages qui risquent de faire couler des larmes

ÉMOTION Ce mardi à 20 h 55 sur M6, la célèbre chanteuse, qui vient récemment de perdre son mari, se confie auprès de Stéphane Rotenberg dans « Céline Dion : ma vie sans René »…

Clio Weickert

— 

Céline Dion se dévoile dans une interview exclusive sur M6 le mardi 24 mai 2016
Céline Dion se dévoile dans une interview exclusive sur M6 le mardi 24 mai 2016 — ALIX MALKA

The show must go on. Alors que la chanteuse reprend ce tube du groupe Queen depuis des années, sa reprise n’a jamais autant pris de sens que depuis la disparition de René Angélil le 14 janvier dernier. Car depuis le décès de son mari et manager, Céline Dion a repris les chemins de la scène (elle sera en concert à Paris du 24 juin au 9 juillet prochain à l’AccorHotels Arena de Bercy), mais aussi ceux des plateaux télé.

>> A lire aussi: René Angélil et Céline Dion... Amour, passion et show business

Ce mardi à 20 h 55, M6 diffuse Céline Dion : ma vie sans René, un document inédit mêlant une interview exclusive de la star par Stéphane Rotenberg, à une rétrospective en images (archives télévisées et personnelles) sur sa carrière. Un programme qui devrait ravir les fans de Céline (et pas seulement), construit autour des trois piliers principaux de l’histoire de l’artiste : son histoire d’amour, son succès et sa famille. 20 Minutes a sélectionné cinq passages qui risquent de tirer des larmes aux plus sensibles, et d’attendrir les durs à cuire (sinon allez consulter, vous n’avez pas de cœur).

« Il faut laisser les gens partir si on les aime vraiment »

Face à Stéphane Rotenberg sur la scène du Colosseum à Las Vegas (une salle spécialement construite pour la chanteuse lors de ses premières résidences au Caesars Palace en 2003), Céline Dion se met à nu et n’y va pas par quatre chemins. C’est donc tout naturellement que la star commence par revenir sur les funérailles de René Angélil en janvier dernier, que son mari organisait depuis deux ans. Céline y explique notamment comment elle a réussi à se contenir lors de la cérémonie, mais également la façon dont ses trois enfants (les jumeaux Eddy et Nelson, ainsi que René Charles), ont appréhendé ce dramatique événement. Le témoignage d’une mère de famille, qui laisse pour une fois de côté le costume de showwoman.

« C’est un secret que j’ai hâte de délivrer »

Si leur histoire d’amour semblait comme une évidence, il n’en a pas toujours été le cas. Céline accepte dans cette interview de se confier sur les premiers balbutiements de son idylle avec René, mais surtout sur la souffrance du secret. Car durant de nombreuses années, le couple a dû garder pour lui cet amour, de peur que la différence d’âge et la relation artiste/manager choquent. Jusqu’à la délivrance en 1993, cinq ans après leur tout premier baiser. Un témoignage émouvant, mis en lumière par des images d’archives où l’on découvre Céline jeune, torturée par sa romance clandestine.

« Par amour, je suis partie »

Nous sommes en 1999, Céline est à l’apogée de sa carrière. Après avoir emballé la France avec D’Eux (écrit par J-J Goldman et surtout l’album francophone le plus vendu de l’histoire de la musique), elle conquiert le monde avec My Heart Will Go On, bande originale oscarisée du film Titanic.

Mais tout n’est pas si rose. Car en pleine tournée mondiale, des médecins diagnostiquent pour la première fois un cancer à René. Mais le manager ne se formalise pas pour ça. Coincé outre-atlantique, il pousse sa femme à poursuivre ses spectacles, coûte que coûte. On apprend alors que René et Céline communiquaient chaque soir par écran ou oreillette interposés, notamment sur la scène du stade de France, grâce à un langage des signes connus d’eux seuls.

>> A lire aussi: René «aimait tellement la vie», raconte Céline Dion sur scène à Las Vegas

« Peut-être que le prix à payer c’est de ne pas avoir de vie de famille »

A l’aube du XXIè siècle, Céline a tout : une carrière internationale, un mari aimant, et des projets professionnels par milliers. Il ne lui manque qu’une chose selon elle : un enfant. Malgré la maladie de René, le couple entreprend alors de concrétiser ce rêve, non sans quelques découragements, et l’idée qu’elle ne puisse pas tout avoir traverse parfois l’esprit de la chanteuse. Mais son désir est finalement exaucé, et René Charles naît le 25 janvier 2001. Dix ans plus tard, après un show de folie à Las Vegas, une tournée mondiale et un tour du monde, suivront Nelson et Eddy, les deux petits jumeaux.

« J’avais l’impression que mon mari mourrait à petit feu »

Quelques mois seulement depuis la disparition de René, Céline Dion apparaît à la fois d’une extrême fragilité, mais aussi d’une force hors du commun. Depuis des années, la star assiste à l’agonie de son mari, et a dû très tôt entreprendre un travail de deuil. Mais c’est surtout grâce à ses enfants que Céline puise la force de rester debout, et dans sa musique. « J’ai compris que ma carrière était d’une certaine manière son chef-d’œuvre, sa chanson, sa symphonie à lui (…) J’ai compris que, si jamais il disparaissait, je devrais continuer sans lui, pour lui ». Car pour Céline, au sommet depuis de nombreuses années, et pour René, le spectacle doit continuer.

>> A lire aussi: Céline Dion sortira le 24 mai sa chanson hommage à René Angelil