VIDEO. Yann Barthès rejoint finalement TF1 à la rentrée

TELEVISION Comme vient de le confirmer le groupe, l’animateur Yann Barthès quitte « Le Petit journal » de Canal + pour TF1…

C.W.

— 

Yann Barthès au Festival de Cannes en 2010
Yann Barthès au Festival de Cannes en 2010 — LYDIE/NIVIERE/NIKO/SIPA

Depuis l’annonce de son départ de Canal +, les fans de Yann Barthès ne savent plus sur quel pied danser. Si ce lundi matin, Europe 1 affirmait que l’actuel animateur du Petit journal allait rejoindre  les rangs de France 2 (une info démentie par le service public), c’est finalement sur TF1 que se rendra Yann Barthès. Comme vient de le confirmer le groupe à l’AFP, il y présentera une émission hebdomadaire sur TF1, et une quotidienne sur TMC.

>> A lire aussi: Qui pour présenter le futur (nouveau) «Petit Journal» sur Canal+?

Une myriade de projets sur TF1

« A ce jour, il ne vient pas chez nous », a déclaré Vincent Meslet, le directeur de France 2 au journalLe Monde, infirmant les rumeurs d’arrivée de Yann Barthès chez France Télé. Car au final, l’animateur qui a annoncé son départ du Petit journal ce lundi matin, quitte Canal + pour TF1. Comme vient de l’annoncer le groupe, confirmant les infos de  GQ. fr et  du site Puremedias, il intégrera le groupe à la rentrée prochaine, à la tête de deux programmes : une émission hebdomadaire sur TF1 en deuxième partie de soirée, et une quotidienne d’actualité et de culture sur TMC.

« Nous nous réjouissons que Yann Barthès ait choisi le groupe TF1 pour démarrer une nouvelle aventure professionnelle. Journaliste reconnu de tous, Yann Barthès incarne une génération de talents qui sait s’adresser à tous les publics. Sa créativité, sa liberté de ton et son impertinence viendront enrichir notre offre de contenus », a commenté à l’AFP Fabrice Bailly, directeur des programmes des chaînes du groupe TF1.

>> A lire aussi : Yann Barthès, douze ans d'impertinence au «Petit journal»

Bangumi, la société de production que Yann Barthès a cofondée avec Laurent Bon, aurait d’ailleurs déjà déposé plusieurs noms d’émission tels que Le Quotidien 10 (TMC est sur le canal 10 de la TNT), Le Nouveau Quotidien, LNQ10, ou encore Temps de cerveau disponible, une phrase prononcée en 2004 par Patrick Le Lay, ancien PDG de TF1.