«Loft Story»: Quinze ans après, les coulisses de l’émission

TÉLÉVISION Il y a 15 ans, M6 lançait « Loft Story »…

Camille Lafrance

— 

Loana, gagnante de Loft Story, quitte le loft en voiture, le 05 juillet 2001 à Saint-Denis, à l'issue de la soirée finale du jeu diffusé sur la chaîne M6.
Loana, gagnante de Loft Story, quitte le loft en voiture, le 05 juillet 2001 à Saint-Denis, à l'issue de la soirée finale du jeu diffusé sur la chaîne M6. — AFP / FRANCOIS GUILLOT

L’émission de télé-réalité qui a révolutionné le PAF fête sa première diffusion ce 26 avril 2016. L’occasion, pour le magazine Society, de revenir dans son dernier numéro sur les prémices et répercussions du programme. Voici en quelques points des anecdotes et chiffres marquants des débuts de la télé-réalité dans l’Hexagone.

1 – Le coït entre Loana et Jean-Edouard a échappé aux producteurs

Le troisième soir, lors d’une soirée disco organisée par la production, la gogo-danceuse Loana et le futur DJ Jean-Edouard se rapprochent. Après des préliminaires dans la piscine, le duo s’envoie en l’air, ne se doutant pas qu’il est filmé par des caméras infrarouge. Les images sont diffusées sur le net. À ce moment-là, la productrice de l’émission, Alexia Laroche-Joubert, avoue s’être sentie dépassée par le tableau : « J’ai compris qu’Internet existait avec la scène de la piscine. » Elle et sa collègue, Angela Lorente, ne savent pas comment réagir. « Le temps que je comprenne les images étaient parties. On n’était pas préparées du tout. On a été séchées. » Les monteurs scandent quant à eux, railleurs : « Jean-Edouard, Jean-Edouard ! ». Dès le lendemain, la copulation sous la couette engendre une vague de 100 000 abonnements au bouquet TPS qui permetd’avoir un accès permanent aux images du préfabriqué de la Plaine Saint-Denis. Le Parisien en fera sa Une.

2 – TF1 avait refusé le concept auprès d’Endemol

Par crainte pour son image, la chaîne avait refusé le concept de ce qui sera une source d’inspiration pour Loft Story, le programme néerlandais Big Brother auprès de la compagnie de production Endemol. Et regrettant certainement d’avoir laissé échapper la poule aux œufs d’or, l’ex-PDG, Patrick Le Lay, avait d’ailleurs signé une tribune incendiaire dans Le Monde le 11 mai 2001, taclant le concept de « sous-produit pornographique » et accusant la « petite chaîne qui monte » d’avoir dérogé à leur accord de ne pas s’adonner à la « trash TV ». TF1 s’est pourtant rapidement rattrapé en acquérant les droits d’adaptation de Survivor, l’équivalent de Koh-Lanta et l’exclusivité de la télé-réalité quotidienne pendant cinq ans avec le groupe de production néerlandais. La rivalité entre les deux chaînes ne reposait pas seulement sur la rupture d’un accord. Une bonne partie des équipes du Loft avaient quitté l’émission d’actu des stars de la première chaîne, Exclusif, pour la télé-réalité de M6, diffusée à la même heure. « Les anciens collègues nous en voulaient un peu, raconte Benoît Chagneau, story editor sur l’émission. À TF1, Patrick Le Lay avait ordonné que l’on coupe le flux de M6 car les gens ne foutaient plus rien, ils regardaient le Loft ».

Kenza, Delphine et Loana lors du premier prime time de Loft Story sur M6 en 2001
Kenza, Delphine et Loana lors du premier prime time de Loft Story sur M6 en 2001 - M6

3 – Les membres de la prod’ étaient eux-mêmes devenus accros

Fascinés par ce qu’ils visionnent plusieurs heures durant, certains monteurs (ou story editors) préfèrent rester sur place pour suivre la suite des aventures des lofteurs, plutôt que de rentrer chez eux. La déconnection est difficile. D’autres membres de l’équipe votent même par SMS pour leur candidat préféré, comme le rapporte Benoît Chaigneau, auprès de Society : « Quand Jean-Edouard est parti, ça a été un énorme coup dur. Je le voyais dormir, ronfler, manger, je savais le bruit qu’il faisait aux toilettes. Quand il est sorti, je lui ai fait : « Eh ! », mais lui n’a pas réagi. Forcément, il ne m’avait jamais vu. Nous aussi, on a eu besoin du psy du Loft pour apprendre à gérer ça, à prendre de la distance avec le programme. »

4 – L’habit ne fait pas le moine

Les mots d’ordre d’Angela Lorente, concernant le casting : « Trouver des gens qu’on a envie de regarder et écarter tous ceux qui veulent venir pour être connus ». Loana est sélectionnée parmi 500 dossiers retenus. Et contrairement aux apparences, elle est celle qui sort du lot. « On avait fait passer des tests de Qi à tous les candidats. Devine qui était la plus intelligente ? Loana. Elle avait 120 ou 130 de QI », indique Benoît Chaigneau à Society.

5 – Près de 80% des téléspectateurs français étaient devant le poste pour la finale

Le premier prime avait déjà réuni onze millions de téléspectateurs, soit 37% de parts de marché. Le 5 juillet 2001, 11,7 millions de Français visionnent le triomphe des deux derniers candidats : Christophe et Loana. « Soit 76% du public présent devant la télé à ce moment-là », résume Thomas Valentin, vice-président du directoire du groupe M6, cité par Society. Depuis, la télé-réalité est devenue chose banale dans le PAF, Loana Petrucciani remonte la pente  après une longue période de dépression, et Christophe, père au foyer heureux, vit avec Julie, ancienne candidate du Loft.