«Les Chroniques de Shannara», un «Game of Thrones» un peu manichéen

«Game of clones» 6/7 Disponible sur SyFy, « Les Chroniques de Shannara» est une des prétendantes au trône de la série culte de HBO. Verdict…

Anne Demoulin

— 

Les acteurs Austin Butler et Ivana Baquero dans «Les Chroniques de Shannara».
Les acteurs Austin Butler et Ivana Baquero dans «Les Chroniques de Shannara». — MTV

Une adaptation d’un best-seller de fantasy avec des elfes, des trolls et des démons ? La recette du succès de Game of Thrones a inspiré de nombreux showrunners. 20 Minutes vous propose de découvrir chaque mois, jusqu’à la diffusion de la sixième saison des péripéties des héros de Westeros et d’Essos sur HBO le 24 avril 2016, une des prétendantes au trône de la série la plus piratée de l’année 2015Les Chroniques de Shannara, série diffusée depuis le 5 janvier 2016 sur MTV aux Etats-Unis et sur SyFy en France, évoque avec son univers fantastique la série culte de HBO. Verdict ?

  • Une série adaptée d’une saga

Comme Game of Thrones, la série télévisée Les Chroniques de Shannara est adaptée d’une saga d’heroic fantasy, publiée depuis 1977 par l’Américain Terry Brooks qui se revendique comme un héritier de Tolkien.

La série raconte comment Will, un garçon maladroit mi-elfe, mi-humain, héritier d’un grand pouvoir, doit sauver un arbre magique qui se meurt afin de repousser une invasion de démons. Dans sa quête, il est épaulé par une princesse, un druide et une voleuse. L’action ne se passe pas comme dans Game of Thrones dans un monde mythologique lointain et ancien, mais sur notre Terre, dans un décor post-apocalyptique.

  • Une production soignée

Comme dans Game of Thrones, place aux paysages grandioses de la Nouvelle-Zélande et aux décors soignés. La série vise le public de MTV, donc les adolescents. « Les costumes semblent sortir de chez The Kooples, les dialogues assument leur modernité et le pipeau et les violons sont remplacés par des chansons de Coldplay ou de Chvrches », selon notre correspondant à Los Angeles. La mise en scène est soignée et les effets spéciaux, tout à fait corrects.

Les héros sont sympathiques et très photogéniques, un brin stéréotypés, l’intrigue, un tantinet manichéenne. Les dialogues manquent de second degré, l’histoire d’un sous-texte écologique et politique. Mais les amateurs du genre y trouveront leur compte d’aventure.