«Top Chef - Le Choc des champions»: Pierre Augé est «loin des guéguerres d'Internet»

INTERVIEW Le vainqueur de « Top Chef 2014 », qui sera opposé ce lundi au gagnant de l’édition 2016 dans « Le Choc des champions », a répondu à « 20 Minutes »…

Propos recueillis par Fabien Randanne

— 

Pierre Augé, gagnant de «Top Chef» 2014.
Pierre Augé, gagnant de «Top Chef» 2014. — PIERRE OLIVIER/M6

Il est le tenant du titre depuis deux ans. Pierre Augé, gagnant de Top Chef 2014, défendra sa couronne, ou plutôt sa toque, lors du Choc des champions* qui l’opposera ce lundi soir, à Xavier Pincemin, le vainqueur de l’édition 2016 du concours culinaire de M6. 20 Minutes l’a gentiment cuisiné.

On dit souvent : « Jamais deux sans trois ». Abordez-vous votre troisième « Choc des champions » avec confiance ?

Il ne faut jamais partir trop confiant. Je suis motivé, comme lors de mes précédentes participations.

Cette année, vous devrez concevoir une entrée à base de concombres, un poulet pommes de terre en plat et un dessert qui fond à vue d’œil. Lequel de ces plats redoutez-vous le plus ?

Aucun en particulier. Chaque année, les thématiques imposées sont très intéressantes. La difficulté, c’est d’aller plus loin. J’aime faire des associations de goûts intéressantes et rigolotes, et que ce soit beau. Avant que cela puisse étonner les autres, il faut que cela m’étonne moi-même.

Vous n’avez pas de craintes sur la contrainte imposée pour le dessert ?

C’est un peu plus compliqué, c’est vrai. Je suis cuisinier et non pâtissier. Au moment où je vous parle [l’interview a été réalisée vendredi après midi], je travaille encore dessus. Pour l’instant, c’est plutôt abouti sur le plan gustatif, mais ça l’est moins sur le plan visuel.

Le direct apporte une pression supplémentaire, non ?

Pas plus que ça. On parle moins dans Le Choc des champions que dans Top Chef. L’émission est en direct, mais on nous pose moins de questions. On est donc davantage concentré. La pression est interne : j’ai beaucoup de choses à faire, il faut rester concentré, ne rien oublier…

Vous serez face à Xavier Pincemin. L’envisagez-vous comme un sérieux concurrent ?

Ce sera un joli choc des champions. C’est un gagnant, un compétiteur, donc c’est bien. Comme je l’ai souvent dit, je ne me bats pas contre les autres, mais contre moi-même. Le plus dur, c’est vraiment moi, parce que je me connais, j’essaie d’aller à chaque fois plus loin dans ma démarche. Chaque année, j’ai l’ambition d’augmenter mon niveau dans mes trois plats. C’est donc de plus en plus difficile.

Sur Facebook, votre ami Franck Radiu dit espérer que vous « bottiez le cul » de Xavier Pincemin…

Ça, c’est des petites guéguerres sur Internet. Je suis très loin de ça, ça ne m’intéresse pas.

* Top Chef – Le Choc des champions, ce lundi, à 20h55, sur M6. Pierre Auger et Xavier Pincemin participeront également ce lundi, à 17h45, au premier Facebook Live de M6, à suivre en direct sur la page Facebook de Top Chef.