Gifle de JoeyStarr à Gilles Verdez sur TPMP: Coup de sang ou coup de pub?

D8 C'est l'évènement médiatique du jour, mais la gifle de JoeyStarr à Gilles Verdez est-elle un coup de sang, un plan de com', les deux...

V. J.

— 

Cyril Hanouna dans «Touche pas à mon poste».
Cyril Hanouna dans «Touche pas à mon poste». — Cyrille George Jerusalmi - D8

Que vous l’ayez vu ou pas, que vous le vouliez ou non, la gifle de JoeyStarr à Gilles Verdez mardi soir dans Touche pas à mon poste est sans conteste l’événement médiatique du jour, avec plus de 300.000 tweets à minuit et près de 300 articles sur Internet. Reste à savoir s’il s’agit qu’un simple coup de sang ou d’un vrai coup de com'… ou les deux.

A ce stade de l'« enquête » (oui, on est très sérieux d’un coup), les faits penchent du côté de l’incident impromptu : Gilles Verdez vient faire un sketch, JoeyStarr n’est pas au courant, pichenette en loge, psychodrame sur le plateau. Rien n’indique qu’il s’agisse d’un coup monté, surtout d’après les témoins de la scène. Mais si on a l’esprit tordu, on peut se dire que Cyril Hanouna a pu envoyer son chroniqueur au casse-pipe, et que de toute façon, il a immédiatement récupéré l’épisode à son avantage, pour le show, lançant des hashtags, menaçant de ne pas rendre l’antenne, pleurant pour son « ami »… Et il a ses raisons.

>> A lire aussi : VIDEO. Le «Zapping» met une gifle à Cyril Hanouna

Les audiences

« Depuis plusieurs semaines, la production de Nouvelle Star nous demande de leur donner un petit coup de main, balance Cyril Hanouna après le coup de sang de JoeyStarr. Ils sont complètement à la ramasse sur les audiences, donc on s’est dit on va faire un petit duplex avec eux. Seulement, ça s’est mal terminé. » Il n’exagère pas. Avec moins de 700.000 téléspectateurs chaque semaine, le télé-crochet réalise les pires audiences de son existence. D’où le fameux « coup de main » corporate, qui ne s’est d’ailleurs pas si mal terminé, puisque Nouvelle star est montée mardi soir à plus de 800.000 curieux, avec un pic à deux millions lors de sa prise d’antenne et les non-excuses de Joey.

Mais une autre émission souffre actuellement d’une chute d’audience : Touche pas à mon poste. Depuis qu’elle a dépassé la barre symbolique des deux millions de téléspectateurs, elle accuse le coup et tourne plutôt autour des 1,5 million. TPMP peine à exister par elle-même, et semble ne plus pouvoir se passer de polémiques (l' humiliation de Delormeau, l’enquête de Society, menaces téléphoniques…) pour attirer du monde. La gifle de JoeyStarr tombe donc à point nommé.

>> A lire aussi : VIDEO. Que s'est-il vraiment lors de la gifle de JoeyStarr à Gilles Verdez ?

La télé, ce n’est que de la télé

« La télé, ce n’est que de la télé. » Cyril Hanouna le répète chaque soir tel un mantra. Mais ne s’agit-il pas plutôt d’un avertissement ? Car, paradoxalement, TPMP n’est plus une simple émission de télé, elle s’est extirpée du cadre du petit écran pour devenir autre chose, plusieurs choses : un hashtag, une famille, des faits divers, un phénomène, un feuilleton… un vrai soap opera dont Hanouna serait le producteur, réalisateur, auteur et acteur. Et il a du talent le bougre. Ce nouvel épisode en est la preuve. En une gifle, l’animateur passe du rôle de grand méchant suite aux différents « bad buzz » à celui de victime en pleurs, de redresseur de torts. Baba va-t-il être à l’antenne mercredi soir ? JoeyStarr va-t-il présenter ses excuses ? Quel suspense…

>> A lire aussi : La twittosphère réagit en masse au #JoeyStarrGate

Le prime spécial Las Vegas

Ce ne serait pas vraiment une surprise que Cyril Hanouna ne présente pas Touche pas à mon poste ce mercredi, et préfère attendre et faire monter la pression, jusqu’à demain jeudi. Pourquoi ? Tout simplement pour créer l’événement, un double événement. Le début de soirée serait ainsi consacré à l'« affaire JoeyStarr », avant le prime spécial sur son « mariage » avec Camille Combal à Las Vegas.

Entre l’annonce, la question de savoir qui partirait parmi les chroniqueurs, le tournage début avril et enfin la diffusion de ce « Very Baba Trip » (sic), il s’en est passé du temps, le buzz s’est émoussé et TPMP n’était plus le centre des attentions. Jusqu’à hier. De l’art du storytelling.