Médiamétrie: Les tablettes et les smartphones intégrés dans la mesure des audiences TV

AUDIENCES TV Dès ce mardi, les audiences télé effectuées par Médiamétrie vont s’enrichir des pratiques télévisuelles passant par les ordinateurs, les tablettes et les smartphones…

Clio Weickert

— 

Illustration de smartphone.
Illustration de smartphone. — Ted S. Warren/AP/SIPA

Ça bouge chez Médiamétrie. A partir de ce mardi 19 avril, la société spécialisée dans la mesure des audiences télé (entre autres) apporte quelques changements à ses critères. Puisqu’il est loin le temps où l’on regardait la télé uniquement via un poste de télévision, Médiamétrie a décidé de prendre en compte les utilisateurs d’ordinateurs, tablettes et autres smartphones dans ses audiences. 20 Minutes fait le point sur ce qui va vraiment changer.

  • 5.000 foyers pour représenter les téléspectateurs

Chaque jour, Médiamétrie calcule les audiences d’environ une centaine de chaînes de télévision, et parmi elles, seule une trentaine sont communiquées au quotidien. Pour calculer ces audiences, la société spécialisée utilise des boîtiers (un audimètre), situés dans les postes de télé de près de 5.000 foyers en France, ce qui représente environ 11.400 individus.

Ce « panel de référence Mediamat », ne s’intéresse pas uniquement au visionnage en direct de la télé. Depuis 2011, il prend également en compte le différé par l’enregistrement personnel, et le « Catch Up » (le « rattrapage », le replay) depuis 2014. « Chaque jour en moyenne, en décembre 2015, 8,7 millions de téléspectateurs ont ainsi regardé des programmes en différé ou en Catch Up », explique Médiamétrie dans un communiqué. Et à partir de ce 19 avril, d’autres critères vont être pris en compte.

  • Smartphones et tablettes ramènent leur fraise

« C’est plus une évolution qu’un changement », a précisé le service de presse de Médiamétrie à 20 Minutes. Une évolution en phase avec les nouvelles pratiques de consommation télévisuelle. Car désormais, la télé se regarde via différents supports, et sort donc du petit écran. Médiamétrie parle donc maintenant de « Télévision quatre écrans », et inclut dans ses mesures les utilisateurs d’ordinateurs, de tablettes et de smartphones. « Au quotidien, en 2015, près de 3 millions d’individus de 15 ans et plus ont regardé des programmes en Catch Up ou en Live sur un autre écran que le téléviseur, contre 2 millions en 2014 », détaille la société spécialisée.

  • Pas de bouleversement immédiat

Dès ce mardi, téléviseurs, smartphones et autre tablettes vont donc participer ensemble à la mesure des audiences TV quotidiennes. Mais dans un premier temps, seules les chaînes souscrivant à ces mesures recevront ces données. Pour avoir une idée précise des audiences de chaque programme, elles devront rapprocher les résultats du panel de référence Médiamat aux mesures récoltées par les box. Pas de révolution pour le moment, même si à long terme ces mesures devraient être déployées.