«Touche pas à mon poste»: Quel fanzouze êtes-vous?

MEDIAS Vous regardez «Touche pas à mon poste», vous aimez Cyril Hanouna, mais à quel point : un peu, beaucoup, passionnément, à la fanzouze?...

Vincent Julé

— 

L'équipe de «Touche pas à mon poste»
L'équipe de «Touche pas à mon poste» — Cyrille GEORGE JERUSALMI/D8

« Mes beautés », « mes chéris », « mes chats » ils sont chaque soir près de deux millions de fidèles à suivre Touche pas à mon poste sur D8. Tous ne sont pas forcément des fans, mais pour les autoproclamés « fanzouzes », TPMP est plus qu’une simple émission de télé, il s’agit d’un esprit, d’une famille, d’un nouveau Club Dorothée (le Club Baba, du surnom de Cyril Hanouna ?). La preuve, ce mercredi, le hashtag #BabaEtLesFanzouzes s’est emparé de Twitter et imposé dans les Trending Topics.

Si le phénomène n’est pas nouveau (Slate s’est déjà intéressé à l' « école des fanzouzes »), il a pris une tout autre ampleur avec les différentes polémiques et l’affaire Society. Très actifs sur les réseaux sociaux, certains étaient prêts à défendre à la vie à la mort leur Baba, d’autres commençaient à douter de cet « esprit de famille », et il est apparu que les fanzouzes n’étaient pas une entité unique et homogène. Vous regardez Touche pas à mon poste ? Mais quel type de fanzouze êtes-vous ?

>> A lire aussi : «Touche pas à mon poste», plus fort que «Game of Thrones» et «House of Cards»

Le fanzouze occasionnel

Vous n’êtes pas branché sur D8 tous les soirs, vous n’en avez ni envie ni besoin, mais vous voulez pouvoir le faire après une dure journée de boulot, pour vous marrer un bon coup ou par pur plaisir coupable. C’est le cas de Cedric, 43 ans : « Quand je suis cassé, je regarde Hanouna, comme un paquet de Curly que j’ouvre en sachant que c’est gras, que c’est pas bon pour la santé, mais qui, dès les premières minutes [bouchées], me fait un bien fou. Cyril est comme l’ami qu’on a tous, celui qui fout l’ambiance dans une soirée. Il est un peu lourd mais marrant quand même, et tu te dis que s’il n’avait pas été là, la soirée aurait probablement été plus chiante. »

>> A lire aussi : «Touche pas à mon poste», un tribunal populaire pour Cyril Hanouna?

Le fanzouze repenti

Entre les accusations de menaces physiques, l’enquête de Society et le départ de Bertrand Chameroy, vous avez le doute : et si tout n’était pas rose au pays de Baba ? « C’est tout de même un journal sérieux », « Quand je lis tous ces articles, dur de ne pas se poster de questions », « Hanouna n’est pas un clown mais un patron qui vire ses employés » peut-on ainsi lire sur les réseaux sociaux. Bien souvent, une mise au point en plateau, un tweet ou même un MP de Cyril Hanouna suffit à rassurer le fanzouze, mais parfois, le divorce est consommé.

« J’ai totalement arrêté de regarder, je ne supporte plus de voir l’émission, confie Eli, 17 ans. Hanouna en fait des caisses, il est pédant et irrespectueux, les invités sont parfois traités de façon inadmissible et les chroniqueurs, avec leurs explications sur la télé, ont une haute estime d’eux-mêmes. » Même son de cloche du côté de Mélanie : « Il y a beaucoup de moquerie et d’humiliation, notamment avec les espèces de gages ou les séances d’hypnose : quelle horreur ! Cette année, il s’est ajouté une homophobie ordinaire autour de Mathieu Delormeau, ainsi que le jeu de très mauvais goût entre Cyril et Camille. »

Le fanzouze « officiel »

Ce n’est plus l’époque des fanclubs, sinon TPMP aurait le sien, avec carte de membre, noms qui défilent au générique de fin et cadeaux à gagner… ou pas. Heureusement, l’émission peut compter sur son compte Twitter et sa page Facebook officiels (deux millions d’abonnés chacun), ses nombreux hashtags et ses fans 2.0. Vous faites d’ailleurs peut-être partie des Véritables Fanzouzes !, le groupe Facebook aux 11.000 membres. « La majorité est à fond, certains regardent comme ça et quelques-uns commencent à se poser des questions », détaille Jeremy, son jeune administrateur.

S’il doit parfois modérer les insultes et les clashs, c’est globalement « la super ambiance, la super rigolade ». Un lieu de partage et de communion, où les fanzouzes rendent souvent compte de leur passage de l’autre côté du miroir, dans le public de l’émission. Jeremy a fait lui-même plusieurs fois le trajet de Bretagne à Paris, et il peut témoigner : « En coulisses, tout va bien, les chroniqueurs viennent même nous parler. Ceux qui critiquent sont juste jaloux ou veulent faire parler d’eux. »

>> A lire aussi : D8: Malgré ses coups de sang, Cyril Hanouna est intouchable

Le fanzouze d’amour

Je l’aime, un peu, passionnément, à la folie ! Les médias font souvent (au mieux) le portrait d’un Cyril Hanouna en ami bruyant, grand frère ou père de famille. Mais pour des fanzouzes, souvent des adolescentes, il est plus, il est tout : leur idôle, leur amoureux. Chaque tweet est ainsi une déclaration d’amour enflammée (et pleine d’émojis), à lui, ses émissions, et par transfert, ses chroniqueurs. Et si elles ont la chance de le croiser, de prendre un selfie, la date est gravée à jamais dans leur coeur et sur leur profil.

Le fanzouze obsessionnel

Vous ne regardez pas seulement Touche pas à mon poste, vous vivez, mangez, buvez, respirez TPMP. Vous faites même des puzzles. Votre mantra ? Le même que Cyril Hanouna :  « La vie est une fête ! » Mais la vie de fanzouze, c’est aussi compter les heures, les minutes avant chaque émission, tweeter et retweeter en l’honneur de son présentateur, participer à tous les hastags (#AvecBabaJai, #BabaPlusFraisQuOnfray #BabaEtLesFanzouzes), et faire bouclier ou se battre (virtuellement) face aux attaques ( #SiTuTouchesACyril). Ce qui fait dire à certains, dont Elie Semoun passé par l’émission, que les fanzouzes ne sont pas si différents des membres d’une secte.

Le fanzouze à Las Vegas

Le rêve de tout fanzouze ? Non seulement rencontrer ses idoles, mais, pourquoi pas, aussi passer du temps avec eux, voire partir ensemble lors d’un des voyages à gagner dans TPMP : les fanzouzes à la plage, les fanzouzes en croisière, les fanzouzes à Las Vegas ! En effet, dernier « kiff » en date de Cyril Hanouna, emmener six chroniqueurs et dix téléspectateurs pour son futur « mariage » avec Camille Combal début avril à Las Vegas. Or, les premiers heureux élus n’ont pas non plus sauté de joie. Ça se trouve, c’est même pas des fanzouzes.

 

Voyage à Las Vegas : 2 billets à gagner ! - TPMP - 10/03/2016