«C’est mon choix» tourné en dérision

© 20 minutes

— 

« On n’est pas là pour se prendre la tête, mais pour débattre de façon pertinente ou impertinente. » Voilà comment Frigide Barjot résume son rôle de chroniqueuse dans « C’est pas mon choix », une déclinaison décalée de l’émission bien connue de France 3. Pour se renouveler, Evelyne Thomas s’est entourée d’une bande plutôt éclectique : la facétieuse Frigide Barjot, spécialiste des pastiches de publication avec son mari Basile de Koch, mais aussi Sonia Dubois et le comédien Gérard Vivès, qui campait l’homo de service dans la sitcom « Les Filles d’à côté ». Avec un sketch ou un texte drôle, chacun doit épingler l’air du temps, comme la mode des gens bronzés 365 jours par an ou la nourriture haut de gamme pour animaux de compagnie. Puis, un dialogue s’instaurera avec un anonyme, d’avis contraire, sous la houlette d’Evelyne Thomas, qui mène le débat. « On n’est pas des juges. Ce serait incongru », confie Frigide Barjot. Avant d’ajouter : « L’émission sera plus drôle que “ Derrick ”. » Pourvu qu’elle dise vrai. A.-P. Pitois