Le créateur de «Sex and the City» n'a pas apprécié la fin «conventionnelle» de la série

TELEVISION Darren Star, le créateur de « Sex and the City », estime notamment que la fin de la série a « trahi » son sujet…

C.W.
— 
Image extraite de «Sex and the city-Le film»
Image extraite de «Sex and the city-Le film» — © 2008 NEW LINE CINEMA

Douze ans après, le créateur de Sex and the City fait de surprenants aveux. Darren Star, le papa de la série phénomène, a avoué dans un entretien pour Amazon, ne pas avoir apprécié le dénouement de l’histoire. Selon lui, les derniers épisodes de l’ultime saison ont trempé dans le romantisme « conventionnel ».

« Les femmes ne devaient pas nécessairement trouver le bonheur dans le mariage »

Si l’on se souvient de Sex and the City comme les péripéties de quatre copines new-yorkaises délurées et totalement libérées sexuellement, on oublie parfois le dénouement « conte de fée » de la série.

Au bout de six saisons, Carrie met définitivement le grappin sur Big, Charlotte se marie avec Harry, Miranda emménage avec Steve et Samantha est raide dingue de Smith. Pour faire court, « tout est bien qui finit bien », excepté le fait que le créateur de la série ne l’avait pas envisagé comme ça.

« Pour moi, d’une certaine manière - et je n’ai pas écrit ces derniers épisodes -, si vous laissez d’autres gens écrire et produire votre série, vous ne pouvez pas dire certaines choses », a expliqué Darren Star. « A un moment, vous devez les laisser suivre leur propre vision. Mais je pense que la série a finalement trahi son sujet, qui était que les femmes ne devaient pas nécessairement trouver le bonheur dans le mariage ».

Une fin « conventionnelle »

Le papa de Sex and the City aurait-il préféré que nos quatre acolytes continuent de batifoler d’une conquête à une autre ? Non, mais comme le relaie le site wetpaint.com, le « happy end » traditionnel ne collait pas au concept originel.

« Je ne dis pas qu’elles ne peuvent pas l’être [mariées] », a-t-il précisé. « Mais au départ, la série se détachait des comédies romantiques passées. C’est pour ça que les femmes l’appréciaient (...) A la fin, elle est devenue une comédie romantique conventionnelle ». Mais si Darren Star a quelques regrets, il n’en a pas pour autant gros sur la patate : « A part si vous êtes là pour écrire chaque épisode, vous ne pouvez pas obtenir la fin que vous voulez ».