Aléas du direct, le débat continue

© 20 minutes

— 

« A l’extérieur, on est plus vulnérable que dans nos locaux », remarque Olivier Mazerolle, qui a animé, lundi soir, le débat sur l’Education nationale à la Sorbonne. Le directeur de l’info de France 2 parle d’« aléas » pour expliquer l’interruption de l’antenne, après que des personnes ont endommagé des générateurs : « J’aurais dû être moins elliptique, mais je n’avais qu’un souci, que le débat reprenne », avoue-t-il. Les émissions et débats politiques en direct, tel « 100 minutes pour convaincre » (avec José Bové le 25 septembre) sont-elles menacées ? « Le direct est un outil précieux. On ne peut se prémunir de tout. Mais si on a des chèvres sur le plateau, on verra ! »