«Des Paroles et des Actes»: La défection de Marine Le Pen aurait coûté 400.000 euros à France Télévisions

MEDIAS Le désistement à la dernière minute de la présidente du Front national avait entraîné l’annulation de l’émission de débat politique sur France 2…

C.W.
— 
Marine Le Pen sur le plateau «Des paroles et des actes» sur France 2 en 2012
Marine Le Pen sur le plateau «Des paroles et des actes» sur France 2 en 2012 — SAMSON-POOL/SIPA

« Son caprice de diva » tel que le nomme Xavier Bertrand, aurait coûté un bras à France Télévisions. Selon Le Figaro, le désistement à la dernière minute de Marine Le Pen à l’émission de débat politique Des Paroles et des Actes sur France 2, aurait laissé une belle ardoise : 400.000 euros.

>> A lire aussi : Comment France 2 en est arrivée à devoir annuler l’émission

L’argent du contribuable 

Jeudi 22 octobre, vers 18 heures, la présidente du Front national annonce avec fracas qu’elle ne participera pas à Des Paroles et des Actes dont elle est l’invitée le soir même, refusant de prendre part à cette « véritable pantalonnade ». Une défection qui entraîne l’annulation du programme au tout dernier moment, et peu importe les coûts financiers, comme le révèle le Figaro.

Si l’émission Des Paroles et des Actes est produite en interne par la rédaction du groupe audiovisuel public comme l’explique le quotidien, des dépenses ont obligatoirement été déboursées. La location du matériel technique pour le tournage du plateau (lumières, sono, régie, etc.) notamment, mais aussi une somme pour diffuser un programme de substitution à la place (trois épisodes de Rizzoli and Isles, dans ce cas). 400.000 euros au total, dépensés par le groupe audiovisuel public, financé majoritairement par la redevance, donc par l’argent du contribuable. Un petit désistement qui n’est donc pas sans conséquence.