Abonnements à Canal+: Une bataille des chiffres en trois actes

ÉCONOMIE Depuis dimanche, de nombreuses informations, parfois infirmées, circulent sur le nombre d'abonnés à la chaîne cryptée...

F.R. avec AFP

— 

Le logo Canal+, sur l'écran d'une tablette, en 2012.
Le logo Canal+, sur l'écran d'une tablette, en 2012. — LIONEL BONAVENTURE / AFP

Il y a de quoi se perdre dans ces histoires de hausses, de chutes et de pourcentages. La question du nombre d’abonnés à Canal +, et de sa baisse supposée, agite une partie du paysage médiatique. Ces données statistiques sont loin d’être anodines : elles peuvent avoir un impact non négligeable sur le cours en Bourse de l’action de Vivendi, le groupe qui détient Canal +.

  • Dimanche, « Le Parisien » passe la crise de Canal + au crible

Dimanche 18 octobre, Le Parisien – Aujourd’hui en France consacre deux pages aux difficultés que traverse Canal +. Dans l’un des articles du « fait du jour », le journal avance que la baisse du nombre d’abonnés a atteint « 10 % en septembre ».

  • Lundi, « Le Parisien » rectifie et Vivendi veut porter plainte

L’action de Vivendi, le groupe français détenant Canal +, enregistre une forte baisse (-2,12 % à 21,48 euros) à la Bourse de Paris. Comme l’a repéré Le Point, Le Parisien met à jour sur son site l’article publié la veille dans son édition papier, en précisant que la baisse de 10 % ne concerne que les nouveaux abonnés.

Vivendi annonce de son côté son intention de porter plainte pour « diffusion d’informations trompeuses », sans mentionner qui serait visé par ces poursuites et révèle avoir demandé une enquête à l’Autorité des marchés financiers (AMF). Le groupe se contente d’affirmer que le nombre d’abonnés au mois de septembre « est positif ».

  • Mardi, Vivendi tente de faire taire les rumeurs

Dans son édition papier datée de mardi, Le Parisien – Aujourd’hui en France fait paraître un rectificatif en page médias. « Une erreur d’édition nous a malencontreusement fait publier que "la chute des abonnés atteign[ait] 10 % en septembre". Or, cette évolution à la baisse ne concerne que les nouveaux abonnés, et non l’ensemble des clients de la chaîne cryptée. » Le quotidien ajoute que « la Coupe du monde de rugby [qui a commencé le 18 septembre] était censée attirer des centaines d’abonnés supplémentaires, comme cela se passe lors de chaque compétition ».

Vivendi, qui veut faire taire les rumeurs, réagit à son tour en cours de journée en révélant que le nombre de nouveaux abonnés, en septembre, « est en hausse de plus de 20 % », par rapport à septembre 2014. Peu après, l’action du groupe repasse dans le vert à la Bourse de Paris.

Aux alentours de 16h, Le Point met en avant de nouveaux chiffres et publie un article expliquant que « au 30 juin 2015, le groupe Canal + France a perdu 117.000 abonnés sur un an, affichant un total de 9,3 millions d’abonnés sur la totalité de ses offres ». L’hebdomadaire rappelle qu’il existe trois offres d’abonnement : celle à Canal +, celle au bouquet CanalSat et celle de CanalPlay, l’offre de vidéo à la demande. Mais comme l’avait écrit Le Parisien le jour-même, « la chaîne ne communique jamais officiellement le nombre de ses abonnés ». Impossible donc de savoir combien Canal + compte précisément d’abonnements. « Mais on sait que le chiffre d’affaires annuel moyen par abonné affiche une légère hausse à 44,3 euros au 30 juin 2015 », note Le Point.