Dix questions que vous vous êtes posées devant «Dix Pour Cent»

SERIES Les deux premiers épisodes de la nouvelle série «Dix pour cent» ont été diffusés ce mercredi soir sur France 2...   

Annabelle Laurent

— 

Camille Cottin et Grégory Montel dans l'épisode 2 de Dix pour Cent, diffusé le 13 octobre 2015.
Camille Cottin et Grégory Montel dans l'épisode 2 de Dix pour Cent, diffusé le 13 octobre 2015. — France 2

Vous avez vu Dix pour Cent ce mercredi soir. Vous avez aimé. Sinon, vous avez cliqué sur cet article parce que vous êtes comme ça, vous aimez lire sur des séries qui vous déplaisent. En tout cas, vous avez des questions. Et nous, quelques réponses. Elles sont issues des entretiens de 20 Minutes avec Dominique Besnehard, l’agent qui a inspiré la série, Fanny Herrero, la créatrice, et Cédric Klapisch, qui en signe la direction artistique.

>> A lire aussi: «Dix pour cent», une série sur laquelle vous pouvez compter

>> A lire aussi: L’interview de Cédric Klapisch

1. Cécile de France, Line Renaud et Françoise Fabian. Et mercredi prochain Nathalie Baye, Laura Smet et Audrey Fleurot. Comment a fait la prod pour débaucher tous ces guests? 

Ils ont eu beaucoup de mal. «A peine un acteur sur quatre» a accepté la proposition de camper son propre rôle, nous a confié Cédric Klapisch. Son nom, et celui de Dominique Besnehard ont joué. L’agent nous raconte par ici comment les guests de cette saison 1 se sont prêtés au jeu.

2. Ils sont bons, ces agents ! Je les ai vus où, auparavant ? 

Vous aviez vu Camille Cottin (Andréa Martel) dans la pastille de caméra cachée de Canal + La connasse, puis dans le film éponyme, sorti en avril dernier. Thibault de Montalembert (Mathias Barneville) est surtout un grand comédien de théâtre, mais peut-être l’avez-vous vu au cinéma, notamment derrière la caméra d’Arnaud Desplechin. Il est aussi la voix française de Hugh Grant et de Brad Pitt (il les choisit bien).

Pour Grégory Montel (Gabriel Sarda), il faut que vous ayez vu Si c’était lui (2007), Blanc comme neige (2010) ou encore L’air de rien (2013) dans lequel il donne la réplique à Michel Delpech et qui a lui a valu une nomination au César du meilleur espoir. Quant à Liliane Rovère (Arlette Azémar), 82 ans, sa filmographie est longue et à trouver ici.

Grégory Montel, Camille Cottin, Thibaut de Montalembert, Liliane Rovère. France 2.

3. Et leurs assistants? Hervé est génial…

L’assistante groupie de Thibault de Montalembert est interprétée par Laure Calamy, qui crevait l’écran dans Un monde sans femmes (2011) de Vincent Macaigne, mais n’a rien d’une « nouvelle tête ». Nicolas Maury est hilarant dans le rôle d’Hervé. Michaël Buch lui avait donné son premier grand rôle dans Let my people go en 2011. Quant à Fanny Sidney, 28 ans, qui hérite du rôle de la fausse «outsideuse» Camille Valentini, et Stéfi Celma, la Sophia Leprince de l’accueil qui compte bien ne pas s'y éterniser, on attend de les voir davantage à l’écran.

Nicolas Maury (Hervé). France 2.

4. Les magouilles des agents, les caprices des stars… A quel point la série force-t-elle le trait ? 

« Tout est vrai », assure Dominique Besnehard, qui a confié aux scénaristes son flot d’anecdotes vécues pendant vingt ans chez Artmedia. « Mais ce qu’il ne fallait pas, c’était prendre les acteurs pour ce qui leur était vraiment arrivé : ça aurait été une catastrophe ! ». Par exemple, la phobie administrative attribuée à Audrey Fleurot dans l’épisode 4, « c’est ce que j’ai vécu avec Béatrice Dalle », lâche l’agent. La créatrice Fanny Herrero a également rencontré de plusieurs autres agents des grosses agences parisiennes. Les meilleures sources étant « ceux qui ont arrêté, nous dit-elle, parce qu'en poste, les autres sont corporate, ne lâchent pas de noms ou d’histoires de couloir. Alors que nous, ça nous intéresse ! »

Cécile de France dans l’épisode 1. France 2.

5. Avec Cécile de France encouragée à 40 ans à passer sur le billard pour un rôle, on n’est donc pas loin du compte ? 

On ne vous apprend rien, la chirurgie esthétique est suggérée à plus d’une actrice (même si on ose espèrer que personne n'a encore fait le coup à Cécile de France). En l’occurrence pour cet épisode, Dominique Besnehard a été inspiré par une de ses actrices qui « s’était fait le visage un peu trop fort ». « Elle me disait «mais pourquoi telle autre actrice travaille et pas moi». Je ne lui ai jamais dit qu’elle s’était fait trop de choses. Jusqu’au jour où j’ai fini par lui dire : «Les gens trouvent que tu as fait trop de chirurgie esthétique». Elle s’est évanouie ! »

6. Ça ne fait pas longtemps qu’elle devait sortir, cette série ?

Vous êtes très bien informés, vous bossez à la télé ? La série est en effet dans les cartons depuis… neuf ans. Dominique Besnehard en a eu l’idée avec son confrère Michel Feller un an avant de quitter Artmedia en 2006. « C’était la grande époque de Desperate Housewives, et c’est en délirant un soir qu’on s’est dit qu’il faudrait une série sur le métier d’agent. » Le projet a démarré en s’appelant 10, avenue George V (l’adresse d’Artmedia), et auprès de Canal +, avec Nicolas Mercier, le créateur de Clara Sheller, aux manettes du scénario. Mais le projet a avorté avant d’être repris par France 2, avec une nouvelle équipe de scénaristes.

7. Qu’a fait Cédric Klapisch dans l’histoire ? 

La direction artistique et la réalisation de deux épisodes. Le réalisateur est aussi producteur associé. Si la série a pu être annoncée comme « sa première série », c’est à la fois vrai et faux. Faux parce que l’idée originale vient de l’agent Dominique Besnehard, et la créatrice de la série est la scénariste Fanny Herrero (Kaboul Kitchen, Fais pas ci, Fais pas ça). Vrai parce que c’est la première série à laquelle il participe. Et, a priori, pas la dernière.

8. Il y aura une saison 2 ? 

La saison 2 est en écriture. Reste à attendre la commande officielle de France 2. 

Audrey Fleurot dans l’épisode 3. France 2.

9. On en connaît déjà les guests ? 

Non, mais avec une saison 1 déjà produite, un accueil critique très favorable, sans doute suivi d’un fort succès d’audience, les guests devraient être plus faciles à convaincre. Dominique Besnehard s’amuse d’avoir reçu l’appel d’une « actrice qui avait refusé la saison 1 et entendant la rumeur, s’est proposée pour la saison 2 ». Pour la seconde salve, il rêve déjà : « J’adorerais faire le couple Béatrice Dalle - Christophe Lambert, qui sont tous les deux de très bons amis. Ils sont très liés entre eux. On pourrait faire un truc autour d’eux, avec Jean-Hugues Anglade. » Autre idée: «Eva Green, qui est ma filleule». Mais aussi... Kev Adams. «J'ai vu l'enthousiasme incroyable autour de lui au festival d'Angoulême. Il faut trouver une histoire avec lui». 

10. Mais vous êtes sûrs qu’il faut regarder cette série? Parce que bon, c’est quand même une série française. Sur France 2. Ne le prenez pas mal. 

Oui. Sûrs.