Destitution de Miss Bretagne: «C'est comme les rugbymen qui se foutent à poil pour les calendriers», réagit Geneviève de Fontenay

INTERVIEW « 20 Minutes » a recueilli les réactions de l’ancienne ambassadrice de Miss France quant à la destitution de Miss Bretagne…

Propos recueillis par Clio Weickert
— 
Geneviève de Fontenay lors de l'enregistrement des «Grands du rire» en 2014
Geneviève de Fontenay lors de l'enregistrement des «Grands du rire» en 2014 — PJB/SIPA

La photo dénudée a secoué le petit monde des Miss. Pour avoir posé à moitié nue, Eugénie Journée a perdu sa couronne de Miss Bretagne – fraîchement acquise samedi dernier - pour cause de « non-respect de la charte de déontologie » selon le comité Miss France. A l’occasion de cette polémique, 20 Minutes a recueilli la réaction de celle qui a incarné l’image Miss France durant de nombreuses années, Geneviève de Fontenay.

Que pensez-vous de la destitution de la couronne de Miss Bretagne ?

Etant donné que cette photo a été mise sur Facebook avant l’élection, les responsables de l’élection auraient dû la contacter avant et ne pas l’accepter comme candidate ! Elle n’aurait pas dû l’être si elle ne remplissait pas les conditions d’admission. C’est ce que j’aurais fait en tout cas.

Personnellement, comment la trouvez-vous cette photo ?

On ne peut pas dire qu’elle soit très classe, ce n’est pas le grand raffinement, ni un modèle d’élégance. Mais moi quand je suis partie d’Endemol c’étaient des photos plus spectaculaires. Valérie Bègue était à moitié nue sur une croix, ça avait choqué les catholiques, c’était blasphématoire. Quant à la Miss Paris, c’étaient des photos pornographiques ! Même s’il y a un grand décalage entre ces cas, c’est surtout que c’est anormal ! Il aurait fallu lui demander des explications, mais aussi lui demander où et dans quel contexte avait été prise cette photo ! Donc à mon avis c’est un peu léger comme décision car on n’a pas vraiment cherché à connaître les circonstances.

Mais vous ne pensez pas que le concours Miss France devrait enfin un peu se moderniser et être moins sévère ?

Moderniser quand on voit dans quelle société on vit ! Au bout de soixante-ans de Miss, je commence à en avoir assez et je ne vais pas tarder à tourner une page. Quand vous voyez que les stars, c’est Nabilla avec sa poitrine farcie ou Zahia qui sert de dessert à Ribéry pour son anniversaire. Toutes les filles sont à poil ! Même la fille de Dominique de Villepin, ancien Premier ministre, était à la une d’un magazine, seins nus avec une guitare entre les jambes… Maintenant c’est ça, la sexualité dévoilée, il n’y a plus de dignité. Moi je ne me sens plus dans mon élément dans cette atmosphère. Alors évidemment, les filles vont chez Hanouna, dans les téléréalités, elles se disent que c’est la mode. C’est pareil pour les rugbymen qui se foutent à poil pour les calendriers. Pour moi ces gens ont le cerveau dans les pieds. Moi j’ai toujours eu une ligne de conduite, je n’ai jamais changé, je ne changerai jamais. Même si je suis ringarde, j’en suis très fière !