Comment les Anglais vont-ils se remettre de la fin de «Downton Abbey»?

SERIES La saison 6 est actuellement diffusée au Royaume-Uni...

Benjamin Chapon
— 
Image de la saison 5 de Downton Abbey
Image de la saison 5 de Downton Abbey — NBC Universal

C’est le Final Downton, le Downton to extinction. La sixième et ultime saison de Downton Abbey est actuellement diffusée en Grande-Bretagne et s’achèvera avec un épisode de noël qui promet larmes et serrements de cœur autour de la dinde fourrée. Les producteurs du soap ont promis une saison riche en mariages et enterrement.

Avec Downton Abbey, les Anglais disent « farewell » à la série qui a remis le drame en costume (period drama) au goût du jour et les a réconciliés avec son aristocratie. The Guardian évoquait récemment l’attachement des Anglais à la série qui va bien au-delà des dix millions de téléspectateurs réguliers : « Les aventures des Crawley et de leurs domestiques adoucissent la lutte des classes sans la nier. C’est un baume sur les bleus du néolibéralisme. »

Traducteurs et historiens en deuil

Si les Anglais vont devoir faire le deuil de leur série historique fétiche, il y aura d’autres nostalgiques de notre côté du channel. Yvexxx a proposé depuis les débuts de la série des traductions pirates à destination des fans français. « Avant que TMC ne la diffuse en France, la série était très piratée, il y avait une forte demande de sous-titres, se souvient le traducteur amateur. C’était un super défi parce que la langue de Downton Abbey est très belle et très spécifique. Il y a un rythme incroyable, des formules et un vocabulaire qui disent beaucoup du rang social des personnages… C’était très dur et excitant de rendre tout ça en français. »

Une autre caste regrettera Downton Abbey. Commencée en 1912 avec le naufrage du Titanic, l’intrigue de la série s’arrêtera en 1927 après avoir traité des bouleversements de la société anglaise autour de la première guerre mondiale. Sérieuse et documentée, Downton Abbey a été saluée par de nombreux historiens qui y voyaient la mise en images et en intrigues intimes d’une période complexe et pivot de l’histoire.

L’avenir est au passé

Enfin, comment ne pas penser à ceux qui ont fait la série depuis huit ans. La chaîne ITV à qui l’on doit aussi le gros coup Broadchurch perd gros avec la fin de Downton Abbey mais elle a d’ores et déjà son period drama de substitution. The Durrells, mini-série de six épisodes, qui se déroule en 1935 et suit une veuve aristocrate mais désargentée en mal d’aventures. ITV peut aussi compter sur de nombreuses séries historiques policières.

Les acteurs de Downton Abbey en revanche, vont sans doute connaître un grand vide. Hugh Bonneville, et Maggie Smith bien sûr, ont une carrière honorable au cinéma. Les autres en revanche n’ont pas encore décroché de rôles significatifs qui font oublier leurs robes froufroutantes ou leurs livrées. Julian Fellowes enfin, créateur de la série, croule sous les projets de séries historiques, notamment aux Etats-Unis. Il laisse planer le doute sur un éventuel retour des Crawley sur grand écran avec un sacré bémol : « Ces personnages sont arrivés au bout de leur trajectoire. Je les aime trop pour leur faire subir l’aventure de trop. »