Les dirigeants de France Télévisions vont devoir justifier leurs notes de taxis

FACTURE La Cour des comptes reproche à la télé publique des dépenses trop importantes…

Benjamin Chapon
— 
Un lumineux, sur un taxi parisien le 15 janvier 2010
Un lumineux, sur un taxi parisien le 15 janvier 2010 — Loic VENANCE AFP

Les notes de taxi sont décidément à la mode. Quelques mois après l’affaire Agnès Saal, épinglée pour ses frais de taxi exorbitants quand elle dirigeait l’INA, la Cour des comptes reproche à France Télévisions d’avoir dépensé entre 2 et 3 millions d’euros en trois ans pour les déplacements en taxi de ses dirigeants.

Selon Le Canard Enchaîné, il a été demandé aux dirigeants de France Télévisions de justifier chacun de leurs déplacements en taxi depuis 2011… Ces trajets peuvent avoir été effectués à titre personnel ou professionnel, pour les besoins d’un reportage par exemple, mais sont parfois également réglés pour le déplacement d’invités ou intervenants prestigieux dans les émissions.

Contexte de maîtrise des dépenses

La Cour des comptes demande essentiellement des explications sur les déplacements en taxi de dirigeants qui disposent de chauffeurs et voitures de fonction. C’est, selon Le Canard Enchaîné, surtout le cas de Frédéric Olivennes, ex-directeur de la communication de France Télévisions, et Nathalie André, directrice des divertissements de France 2.

Cette demande de clarification de la Cour des comptes est soutenue par la présidence de France Télévisions qui présentera le 15 octobre 2015 un « dispositif d’encadrement des dépenses de fonctionnement des dirigeants » dans le cadre d’un plan d’économies du groupe.