Laurent Ruquier, Léa Salamé et Yann Moix dans On n'est pas couché
Laurent Ruquier, Léa Salamé et Yann Moix dans On n'est pas couché — GROUPE FRANCE TELEVISIONS / FRANCE

TELEVISION

«On n’est pas couché» : Yann Moix se fait déjà remarquer

L’écrivain et réalisateur Yann Moix n’a pas manqué de faire ce qu'on attendait de lui, marquant ainsi la rentrée d’« On n’est pas couché », samedi soir sur France 2...

Omniprésent et agaçant, Yann Moix, pour ses débuts de chroniqueur dans On n’est pas couché ? Sans doute, mais c’est précisément le rôle qui lui a été assigné pour la rentrée du talk-show hebdomadaire de Laurent Ruquier, le samedi soir sur France 2.

Laurent Ruquier raconte sa rentrée

L’écrivain et cinéaste succédant à Aymeric Caron, il devait se faire remarquer. Cela n’a pas manqué. Et pour la première, c’est le pauvre Emmanuel Moire qui a essuyé les plâtres. Le chanteur, ex-Louis XIV dans la comédie musicale Le Roi Soleil, se retrouve d’emblée apostrophé à cause... d’une faute d’orthographe dans le livret de son nouvel album, La Rencontre.

« Dans votre chanson L’attirance, vous écrivez "Il n’a pas suffi" avec "t", dans vos paroles, donc je vous demande un peu de modestie pendant cette séquence », lance le néochroniqueur au pauvre Emmanuel Moire, alors que Laurent Ruquier évoquait le site Bescherelle ta mère, qui recense les plus belles fautes de français.

Un accès de colère sans doute un peu outrancier, mais attendu, car popularisé en son temps par Eric Naulleau. Les spectateurs ont été plus étonnés en revanche de voir comment le réalisateur de Podium maniait l’art de la citation.

Yann Moix s’est un peu calmé face à Christine Angot et Michel Houellebecq, prenant leur défense contre ceux qui en disent du mal.

Et au final, On n’est pas couché a réussi son coup : 1,3 million de téléspectateurs (22,1 % PDA), selon Médiamétrie, c’est 100.000 spectateurs de plus que la première de Léa Salamé, à la même période l’an dernier.