«Fear The Walking Dead»: L’apocalypse à petit feu

TELEVISON Cette préquelle débarque cette nuit à 3h25 en simultané aux Etats-Unis et en France, sur Canal+...

Philippe Berry

— 

«Fear The Walking Dead» est diffusé sur AMC et sur Canal+.
«Fear The Walking Dead» est diffusé sur AMC et sur Canal+. — AMC

En cas de « zombie apocalypse » ou de pandémie Ebola, le producteur Dave Alpert est prêt. « J’ai un sac à dos avec de la nourriture pour une semaine, un couteau, de l’alcool à 90°, plusieurs cartes SIM et une liste de lieux de rendez-vous pour se retrouver avec ma femme », glisse-t-il avec sérieux. Les héros de Fear The Waking Dead, eux, sont bien plus désemparés. Et pour cause : ils sont loin de se douter que Los Angeles s’apprête à tomber.

« Des malades, pas des zombies »

La série de AMC, diffusée en simultané sur Canal + Séries dans la nuit du 23 au 24 août à 3h25, puis chaque mardi à 21h35, commence cinq semaines avant son aînée, pendant que Rick Grimes est dans le coma, au tout début de l’épidémie. « Il n’y a que quelques cas isolés. Personne ne parle de zombie. Le premier réflexe, c’est d’aider les malades, pas de leur planter un pieu dans le cerveau », sourit le show-runner Dave Erickson.

Plutôt que de chroniquer la catastrophe à un niveau global, Erickson et le co-créateur du comic, Robert Kirkman, ont choisi un point de vue macro, centré sur une famille recomposée. La mauvaise nouvelle, c’est que du professeur idéaliste au fils drogué, les relations dysfonctionnelles peinent à sortir des clichés hollywoodiens. En revanche, la jungle urbaine de la Cité des anges offre un cadre idéal pour observer la déliquescence de la société.

L’origine de l’épidémie pas révélée

Ceux qui espèrent des réponses sur l’origine de l’épidémie resteront sur leur faim. Selon Dave Erickson, ce spin-off « se concentre sur l’humain et sa capacité d’adaptation » et rien ne sera révélé pour l’instant. Les six épisodes de la saison 1 devraient couvrir environ trois semaines. AMC a déjà commandé une saison 2 de 15 épisodes qui rattrapera les événements de The Walking Dead. Dans l’immédiat, pas de cross-over de prévu.

Alors que les « walkers » restent en périphérie, la série va devoir tracer sa propre voie, sans éparpiller des tripes à chaque épisode. Les créateurs misent sur la lenteur d’un « slow burn » pour laisser les théories du complot et la paranoïa se propager sur les réseaux sociaux. La peur, comme les zombies, est inarrêtable.

>> La bande-annonce en vidéo

Fear The Walking Dead - En simultané des USA dans la nuit du 23 au 24 août